Nos jeux clairs-obscurs. 1, Clarté d’Anna Triss

Rachel a été contrainte d’abandonner ses rêves d’artiste bohème sous la pression de son mari. Par défaut, elle est devenue professeure à l’Ecole des beaux-arts d’Annecy. Elle s’est emmurée dans une vie fade, régie par les angoisses qui parasitent son inspiration. De plus, son couple bat de l’aile. Dès que son regard croise les astres bleu glacier de Sandro, l’un de ses nouveaux étudiants, Rachel éprouve envers ce sulfureux jeune homme une étrange fascination qui l’oriente vers de sombres chemins. Elle découvre que le bel artiste maudit a deux frères jumeaux. Quelque chose de bien plus puissant que les liens du sang semble unir les triplés. En effet, ils se livrent parfois a? des divertissements malsains. Peu à peu, l’attirance de Rachel envers son élève surdoué vire à l’obsession. Les secrets torturés de son étudiant paraissent le ronger de l’intérieur. Perdu entre clarté et obscurité, Sandro évolue constamment sur le fil du rasoir. Son enseignante espère percer ses ombres pour lui apporter de la lumière malgré les jeux tordus dans lesquels il cherche à l’entraîner. Car cet électron libre, qui exsude une sensualité à la fois écorchée et sauvage, pourrait lui redonner le goût de vivre… ou au contraire, la mener à sa perte. La folie de l’artiste brûlera-t-elle jusqu’à détruire sa muse ?

Mon avis : Hello, hello ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur le premier tome de Nos jeux clairs-obscurs d’Anna Triss. Une dark romance (plutôt soft pour ce premier opus) dans le milieu de l’art, mettant en exergue une relation prof/élève virant à la fascination et même à l’obsession. Sandro et Rachel sont des personnages super intéressants, bien écrits, et qui m’ont tenu en haleine tout le long du récit. ⠀

J’ai trouvé la plume particulièrement belle. La présence de l’art n’est pas seulement une toile de fond (ouuuh le jeu de mot 😂) mais fait réellement partie intégrante du récit, presque comme si c’était un personnage à part entière. Chaque chapitre est d’ailleurs ponctué de titres d’œuvres d’art ayant rapport avec les pages en question. C’est un fameux travail de recherche que j’ai plus qu’apprécié ! ⠀

Par rapport au scénario en tant que tel, nous n’avons pas encore toutes les clefs. La fin est d’ailleurs très intrigante (bien qu’attendue 🤔) mais je ne me prononce pas car je sens que l’autrice n’a pas encore dévoilé toutes ses cartes. Et je pense qu’on n’a pas fini d’être surpris (mais à voir, on en reparle après le tome 2 😂). ⠀

Pour ce qui est du côté sombre, il y a certaines scènes vraiment malaisantes. Sachez dans quoi vous vous plongez avant de débuter. On est ici avec des personnages complexes (surtout Sandro et sa famille) qui ont tendance à nous bousculer. Et puis, c’est assez cru par moment mais en totale adéquation avec ce que sont les personnages.⠀

A ne pas mettre entre toutes les mains certes, mais j’ai beaucoup aimé ! J’attends la suite avec impatience.

« Nous ne nous sommes pas égarés, Rachel, c’est tout le contraire. Nous nous sommes trouvés. »⠀

D’autres livres de l’autrice :

Le prince charmant existe ! (Il est italien et tueur à gages)
Amour, flingues et macaronis

11 thoughts on “Nos jeux clairs-obscurs. 1, Clarté d’Anna Triss

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.