Souris-moi d’Angela Behelle

Abigaëlle a 26 ans, une magnifique chevelure rousse, un métier passionnant de scénariste et…une cicatrice. Une fine ligne blanche le long de sa joue. Un souvenir de l’accident qui a transformé sa vie à tout jamais. Comment être une jeune femme à part entière, enjouée, amoureuse quand on porte sa souffrance sur le visage ? Le quotidien d’Erwan, consiste à photographier les plus belles créatures pour les magazines de mode les plus prestigieux. Pourtant, cette jeune femme, assise seule sur un banc, le fascine. Est-ce la façon dont elle semble plongée dans son travail ? Ou la vitesse à laquelle elle se détourne quand elle surprend son regard fixé sur elle ? Très vite, cette fille mystérieuse l’obsède. Par chance, certains quartiers de Paris ressemblent à des villages et l’on n’est pas bien longs à s’y croiser de nouveau.

Mon avis :Hello tout le monde! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur Souris-moi d’Angela Behelle. Première fois que je lisais l’autrice (et ce ne sera pas la dernière d’ailleurs) ! Je l’ai rencontrée au festival de Dunkerque en 2019 et j’ai plusieurs de mes livres dans ma pile à lire mais je n’avais toujours pas tenté ! Et grâce à Juno Publishing (et à cette magnifique couverture), c’est maintenant chose faite. Et je peux vous dire que j’ai beaucoup aimé ma lecture. ⠀

Je vous avoue qu’au départ, j’ai eu un peu peur car j’avais un peu de mal à accrocher. On est ici face à des personnages très doux et les choses se mettent très doucement en place afin de les découvrir. On est sur un point de vue alterné et c’est lentement que l’attachement né… A mes yeux, l’histoire prend véritablement de l’ampleur que quand Erwan va rendre service à Abi, et qu’ils vont passer quelques heures ensemble. Notre héroïne a un passé un peu douloureux, et peu à peu, elle va s’ouvrir à Erwan. Il y a une vraie tendresse qui va naître au fil des pages, et ce côté-là, je l’ai adoré. Angela Behelle a une plume sensible et très agréable à lire. Je me suis laissée porter, de Paris aux doux paysages de Bretagne, dans la jolie histoire d’amour d’Erwan et Abigaëlle. ⠀

J’avoue qu’il m’aura manqué un petit peu d’approfondissement sur la fin, par rapport au passé d’Abi par exemple. Tout se règle un peu trop vite à mon goût…même si j’ai aimé les jolis messages d’espoir suscités par cette lecture. ⠀

Bref, un bon moment que je recommande, surtout si vous cherchez une romance tendre, et sans le schéma incessant du « Je t’aime moi non plus ». ⠀

« Abigaëlle dégage quelque chose de différent, de plus intérieur, de plus profond. Elle ne se met pas en lumière, elle est la lumière. Son regard ne fixe pas bêtement un objectif, il vise en direct l’âme de celui auquel il s’adresse. Son sourire n’est pas feint, il a une vraie valeur. »⠀

13 thoughts on “Souris-moi d’Angela Behelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.