Cher Journal…

Et ils vécurent heureux …

Bonjour Bonjour !

Pas de point séries, films ou livres aujourd’hui, mais simplement un article en l’honneur de Kim … Ou plutôt de Madame Kim !

Elle vous en parlait fin mai dans son premier article de tribulation d’une jeune mariée. Hier, Kim a dit Oui à l’homme de sa vie.

Alors, à travers cet article, je tenais juste une nouvelle fois à les féliciter. Que cette nouvelle vie leur soit douce, avec encore beaucoup de bonheur à la clé.

Longue vie aux jeunes mariés !

 » Le mariage est un consentement, donation mutuelle des cœurs  » – Jules Michelet

Les tribulations d’une future mariée #3

M-1 mois ! Ça y est, dans un mois, je deviendrai la femme de mon chéri. Honnêtement, je ne dors plus, et je pense que ça ne va pas s’améliorer. Pourtant, on avance bien dans les préparatifs ! Mais bon, j’imagine que tout futur marié ressent quelques pointes de stress avant le grand jour, c’est humain après tout ! 🙂 Encore une fois, merci pour vos petites marques de gentillesse dont vous me faîtes part depuis l’annonce de cet événement qui me rend si heureuse, vous êtes tous adorables !

De la décoration de récupération

Ma maman, c’est la reine du bricolage et en plus, on peut même dire qu’elle adore ça ! Elle nous a créé plein de jolies choses pour le mariage comme ces jolies lettres qui seront mises dans la salle et qui, je peux vous l’assurer, feront tout leur effet ! Elle a également créé les lettres « BAR » pour donner une touche de décoration au bar (oui, bon, ok, c’est logique! :p).

Et pour les faire, il faut des bouchons en liège, du carton et de la colle !

Dans le même esprit, pour agrémenter nos tables, nous nous sommes également servis de bouchons de liège. Ma maman a eu la possibilité de récupérer des bocaux, que nous avons remplis de bouchons et nous y avons calé une photo de nous deux. Vous pouvez également créé de magnifiques bougeoirs, et pour ça, pas besoin d’un budget faramineux. #Teampetitbudget !

Notre arbre à empreintes et notre dictionnaire d’or

J’adore les souvenirs et tout ce que ça implique pour plus tard. Du coup, on a beaucoup réfléchi à ce qu’on voulait pour le livre d’or. Nous avons choisi deux options :

  • La première, c’est l’utilisation de la technique de l’arbre à empreintes. Je trouve ça tellement beau et surtout, on peut l’afficher chez soi en ayant une part de chaque invité… Ça a un côté un peu magique. Nous avons la chance d’avoir dans notre entourage une personne dessinant super bien et en voici donc le résultat. Vivement y voir toutes les empreintes de notre famille et nos amis !

  • La deuxième, c’est l’utilisation d’un vieux dictionnaire. Mes parents en ont un datant de 1989, mon année de naissance. C’est donc assez symbolique de l’utiliser, et ce même s’il est un peu dépareillé. Le but sera que les invités puissent choisir un mot qui nous identifie et puisse ensuite customiser la page en y ajoutant un petit mot.

Team cheveux court 

Je termine cet article en vous parlant cheveux ! Sujet quelque peu futile mais qui me tient à cœur. Depuis l’annonce de notre mariage, ma belle-maman ne me lâche pas concernant la coiffure car pour elle une mariée = chignon bien serré dans de beaux longs cheveux soyeux… Euuuh, sorry ce n’est pas mon cas ! Du coup, elle voulait que je me fasse poser des rajouts (non mais…LOL, c’est le mariage de qui???). Enfin, bref, du coup, j’arborerai encore plus fièrement ma coiffure courte qui me ressemble ! aha Je vous partage mes inspirations pour le jour J (mon essai, c’est samedi, j’ai hâteee!).

Ces derniers-temps, je suis assez active sur Twitter, n’hésitez pas à m’y rejoindre, j’y parle très souvent mariage ! aha

Les articles précédents sont et .


Rendez-vous sur Hellocoton !

Les tribulations d’une future mariée #2

Hey tout le monde ! Merci pour tous vos retours supers gentils sur mon article précédent concernant mon mariage. C’est vraiment avec plaisir que je partage tout ça avec vous. 🙂

Dans ce nouvel article, je vous parle du thème que nous avons choisi : le cinéma. Étant tous les deux des grands fans du 7ème art, ce thème nous est apparu comme une évidence.

Au début, nous l’imaginions vraiment par petites touches mais au fil de nos recherches, je crois qu’on va s’en donner à cœur joie, en misant au maximum sur des choses que nous allons réaliser nous même.

Nos inspirations :

Nos faire parts :

Nous les avons fait nous-même sur le logiciel en ligne Canva et nous les avons imprimé sur du papier brillant. Avec une petite cordelette, nous avons lié un petit élément pour préciser à quelle partie de la fête les personnes sont invitées. L’ensemble donne franchement bien ! 🙂 Difficile de vous montrer, mais au moins ci-dessous, vous voyez le visuel ! ^^

Notre urne :

Réalisée par ma petite maman et ma soeurette, je l’adore ! Et ce n’est que du matériel de récupération !

Voilà pour les quelques nouvelles informations ! Suite au prochain épisode…. 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les tribulations d’une future mariée #1

 

Hello les loulous ! Un article un peu spécial aujourd’hui pour déjà vous expliquer que je risque de diminuer quelque peu mon rythme de publications ces prochains mois. D’une part car je souhaite simplement ralentir quelques unes de mes activités, car je vis un peu trop à 100 à l’heure en ce moment. Et la deuxième raison, qui est le sujet de cet article, est que je vais me marier ! Avec chéri, nous nous sommes officiellement fiancé le 18 mai dernier, et nous avons décidé d’organiser tout ça pour le 7 octobre 2017 !

Pour rendre cette expérience encore plus inoubliable, je vous sortirai quelques articles d’ici là pour vous raconter nos péripéties, nos craintes, nos bonheurs et autres petits inclassables à propos de tout ça ! En espérant que ça vous plaise, mais mon impatience grandissante se fait trop sentir, j’ai besoin d’extérioriser. 😀

Pourquoi si vite ?

Je pense qu’à l’annonce de nos fiançailles, et surtout à l’annonce de la date du mariage, nos proches ont été très étonnés de la date que nous avons choisi. En effet, 4 mois pour préparer tout ça, ainsi que planifier tous les détails, ça peut sembler être le parcours du combattant. Mais sincèrement, nous imaginions tellement ça simple et à notre image que l’on imaginait pas stresser pendant une année entière.

Un mariage simple, c’est possible ?

A vrai dire, après réflexion, ça semble difficile, surtout quand on a une grande famille comme la mienne. Car évidemment, j’ai envie que nous ayons tous nos proches à nos côtés. Par contre, il est tout à fait possible de réaliser un mariage à petit budget, même avec beaucoup d’invités. Et c’est le challenge que nous nous sommes lancés avec Chéri.

Pour se faire, je trouve déjà la citation suivante très inspirante :

Mais soyons clairs, ne pas se foutre la pression me paraît presque impossible ! Nous tentons, tant bien que mal, de travailler par étape, même si après 10 jours, nous surfons encore sur une vague lancinante et qu’il nous faudra encore quelques semaines pour prendre réellement conscience de ce qui nous arrive. aha 😀

Mes premiers conseils

  • N’écoutez que VOUS. Prenez en considération les conseils de tout le monde, mais surtout, n’en faîtes qu’à votre tête. A 10 jours de l’annonce, tout le monde y va déjà de sa petite opinion, mais sachez à qui vous fiez pour ne pas vous laisser déborder.
  • Faîtes des listes : d’idées, de contacts, des invités, des tables. Je n’ai jamais été aussi heureuse que d’en faire en ce moment.
  • Etablissez des priorités et faîtes des choix, et le plus rapidement possible. Ca aide sincèrement pour l’organisation.
  • Partagez tout avec votre amoureux (et ça, c’est un conseil pour moi-même car les premiers jours, j’étais partie dans une organisation quasi seule, et il m’a fallu un moment pour reprendre mes esprits et me poser avec chéri…OUPS!).

Dans un prochain article, je vous parlerai de notre thème et vous partagerai nos envies quelques peu originales pour le mariage en lui-même… 🙂

Merci de me suivre dans cette belle aventure. 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

M E R C I

Bonjour Bonjour !

Depuis le mois d’octobre, Kim me laisse carte blanche tous les dimanche. Et depuis le mois d’octobre, j’ai le plaisir de vous lire et d’échanger avec vous.

Alors cet article, en toute simplicité, est là pour vous dire M E R C I.

Merci d’être là, de me lire, et de me laisser vos avis et vos conseils. Cela me tenait à coeur de vous accorder un article

Merci Glamour Porcelain Doll, Merci Ibidouu, Merci topobiblioteca, Merci Marion, Merci rp1989, Merci dedouxmurmures, Merci mesechappeeslivresques, Merci Chic-pratique, Merci lespagesquitournent, Merci pepparshoes, Merci clairebelgato, Merci tinalakiller, Merci roxou06, Merci Carnet Parisien, Merci La tête dans les livres, Merci smellslikerock, Merci Zélie, Merci GirlyMamie, Merci sphinxou, Merci auroreinparis, Merci lilithbliss, Merci Hylyirio, Merci girlkissedbyfire, Merci Lucie Desramaut, Merci Chicky Poo, Merci jujume80, Merci Lupa, Merci sylviecerisia, Merci des bulles et des mots, Merci Acr0, Merci Mo., Merci Hellow Submarine, Merci darkhippos, Merci samshatavernier, Merci mabiblio1988, Merci Iris Sireadbooks, Merci CupcakesMusicTea, Merci Flo-InstantSeries, Merci Genore Deevilua, Merci lafontmagali, Merci Frog, Merci Pitiponks, Merci ourguiltyplaisir, Merci Tristhenya, Merci oth67, Merci Pauline Perrier, Merci Gaëtane, Merci beatricelise, Merci Pluie de mots, Merci Mallou14, Merci Même les sorcières lisent, Merci lilylit, Merci Lily – TPMBouquins et merci à vous qui me lisez, même si vous ne commentez pas. Et surtout : merci Kim ! 

Très bon dimanche ! 

Elsa 

Les phobies – Ces peurs qui nous empêchent d’avancer…

Hello tout le monde. Aujourd’hui, petit article différent de d’habitude sur un sujet qui me touche particulièrement : la phobie. Je suis moi-même phobique depuis de nombreuses années et j’ai entamé en ce début d’année un chemin qui va peut-être me permettre de m’en faire quitte. Je n’ai pas du tout en tête de vous apporter des réponses vu que je suis toujours en train d’en chercher, mais je sais ce que c’est d’avoir peur, de perdre tout contrôle, et je sais à quel point on se sent seul, incompris et qu’on perd toute confiance aux autres, vu qu’on ne peut se faire confiance à soi-même.

De mon côté, je suis algophobe… Ce n’est que depuis tout récemment que je peux mettre un mot sur ce mal qui me ronge. Et croyez-moi, mettre un mot là-dessus permet déjà de faire le premier pas en avant.

Algophobie :

L’algophobie est la peur panique de la douleur physique. Il s’agit d’une véritable phobie, ce qui signifie qu’elle entraine des troubles psychologiques chez les personnes qui l’éprouvent. La peur de la douleur est telle qu’elle provoque une intense transpiration et des tremblements. Ainsi, ceux qui souffrent d’algophobie feront en sorte d’éviter tout ce qui est susceptible d’occasionner une douleur (comme les rendez-vous médicaux).

Cette phobie m’empêche de me soigner correctement, de réaliser certains de mes rêves et me paralyse complètement dans des moments pas du tout appropriés… En décembre, j’ai du passer un examen médical qui m’a complètement paralysé et qui a empêché le médecin de pratiquer son examen. Et là, ça a été le déclic…  En consultant sous hypnose, on s’est déjà rendu compte de l’origine de la phobie, et je commence doucement à avancer sur la bonne voie. Ce vendredi, je me suis même fait percer les oreilles (pour beaucoup, c’est incompréhensible d’avoir une peur panique de cela…j’en suis bien consciente…) et croyez-moi, il y a encore quelques semaines, ça n’aurait même pas été envisageable… La prochaine étape sera d’aller faire un don de sang fin février. Croisez-les doigts pour moi, mais je suis plus que déterminée.

Ça fait donc de nombreuses semaines que je lis sur le sujet des peurs et des phobies, et que je réfléchis beaucoup à tout ça, et j’avais envie de vous lister mes 5 premiers conseils. Ils sont adaptables pour les peurs en général, et pour toute phobie je pense. Évidemment, je ne suis pas médecin, ce n’est que ma toute jeune expérience.

  1. Parlez-en.
    Pour moi, en parler ouvertement est devenu salvateur. Me rendre compte que je n’étais pas la seule, et me donner envie de m’ouvrir sur des événements traumatiques m’a permis de libérer des pensées enfouies depuis bien longtemps.
  2. Chaque petit pas vaut la peine. Soyez fier de vous.
    N’avancez pas trop vite. Écoutez votre corps et votre esprit. Donnez de la valeur à chaque petit pas que vous faîtes, aussi futile ça puisse être pour les autres. Une phobie, une peur, se travaille seul, il faut se donner la force, se faire confiance.
  3. Rendre la peur « normale ».
    Combien de fois n’ai-je pas entendu que la peur que je ressentais était anormale, amplifiée, irraisonnée. Même s’il y a une part de vérité, j’ai appris qu’avoir peur était normal, humain. Du coup, j’ai déjà appris à relativiser et à arrêter de m’infliger une culpabilité supplémentaire. Ce qui est important est d’apprendre à gérer la peur, d’apprendre à la transformer pour avancer.
  4. Apprenez des techniques de relaxation.
    Dans mon cas, la relaxation est très utile. Que vous utilisiez des méthodes de respiration, de réflexologie ou encore de méditation, tout peut vous aider à vous contrôler… A vous de trouver ce qui vous aide.
  5. Pensez aux médecines parallèles avant tout traitement médicamenteux.
    De mon côté, c’est la thérapie sous hypnose, et l’EMDR qui mon permis de mettre des souvenirs sur mes peurs et donc de doucement en connaître les origines. Je refuse catégoriquement tout traitement médicamenteux. Alors sincèrement, ayez l’esprit ouvert : les peurs sont soignables par votre seule force. Attention, le but d’une thérapie n’est pas de faire disparaître complètement la peur, plutôt de la rendre normale : adaptée, modérée, et contrôlable.

Pour finir cet article, je vous liste quelques livres intéressant sur le sujet, qui pourrait peut-être vous aider si vous êtes dans une situation comparable à la mienne :

André, Christophe. Psychologie de la peur : craintes, angoisses, phobies. Odile Jacob, 2005
Leclère, Maryvonne. Les rituels de l’angoisse : comprendre les tocs et les phobies. Larousse, 2008
Jakobowicz, Jean-Michel. Surmontez vos peurs c’est malin : Les clés simples et concrètes pour se libérer de l’anxiété, des phobies, de la timidité…. Leduc S., 2016
Spund, M. Vaincre les peurs et les phobies. Archipel, 2005

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

États d’âmes #6

En Novembre, je vous parlais de ma participation à des ateliers d’écriture, dans le cadre de mon boulot. De temps en temps, j’aime partager les textes que j’écris. Je n’ai aucun talent pour l’écriture, mais une fois qu’un texte me parle, ça me fait plaisir de le diffuser ici.

Consigne de l’exercice : Choisir un objet qui nous est cher, sans jamais le mentionner et imaginer être aspirer par celui-ci. Décrire ensuite les émotions et ressentis que l’on a à l’intérieur.

Posée sur une étagère. Elle est là, et me rappelle des moments que jamais je ne pourrai oublier. Quand elle m’aspire, c’est toujours avec chaleur et confiance que je la retrouve. Pourtant, il y fait toujours froid car la neige ne cesse de tomber, mais avec une douceur infinie. Chaque flocon se pose ici et là, et chaque partie de mon corps de laisse aller à cette douce ambiance, qui arrête presque le temps. J’avance lentement et profite du beau spectacle qui accueille mon regard. Grand, les yeux empli de tendresse, il me regarde. Je m’approche pour mieux le voir et ressentir cette plénitude qui est égale à ce que je ressentais lors des noëls de mon enfance. Devant lui, je m’assied, juste pour ressentir et regarder la neige tomber. Comme lors d’un voyage au grand nord, mon nez devenu écarlate, picote et je resserre l’écharpe nouée autour de mon cou. Pourtant, je ne grelotte pas. Dans l’enfance, il ne fait jamais froid. L’endroit n’est pas très grand. Pour dire vrai, il n’y a de place que pour lui et moi, mais ça ne me dérange pas. Au fond, auprès de lui, je pourrai rester toujours car le temps y semble à tout jamais figé.

Je crois que l’objet est assez flagrant. J’espère que ça vous a plu. 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

États d’âmes #5

Il y a longtemps que je ne suis pas revenue ici avec un article Etats d’âmes. Le dernier date d’ailleurs d’il y a plus d’un an. Mais voilà, de temps en temps, j’ai quelque chose à partager et je profite de cet endroit pour le faire.

dicton_jardin_secret_lorycompagnie_blog_rennesJe participe depuis peu à un atelier d’écriture mensuel. Je ne suis pas très bonne à l’écrit et c’est l’occasion pour moi de me perfectionner… J’avais simplement envie de vous partager le tout premier exercice que nous avons réalisé.

Il était simple, il fallait réaliser un acrostiche avec les lettres de Mon jardin pour nous dévoiler un petit peu. Chaque mot devait être développé en une ou deux lignes (en tentant d’être poétique), et tout ça dans un timing de 20 minutes. C’est un exercice que j’ai beaucoup aimé, car il permet de se recentrer sur soi. Je vous met au défi de le réaliser si l’envie vous prend, car il révèle beaucoup de choses sur chacun d’entre nous…

Miroir. Pour être vu, reconnu et entendu. Les images se reflètent parfois sous un œil nouveau et le miroir, surtout, ne se trompe jamais.

Originale. Qu’est-ce que la normalité si ce n’est penser que l’horloge tourne à l’heure dans son propre monde. Osons, vivons dans un monde à l’envers.

Nature. Un jeune chien qui se prélasse au soleil, le vol des oiseaux à la campagne, les poules qui caquettent dans le jardin de mon enfance.

Jouer. Avec la vie ou sur scène. Interpréter et imaginer. Jouer le grand jeu ou entrer en jeu mais surtout, toujours jouer le jeu.

Amoureuse. Des autres, de la nature, des enfants, du monde. Chaque petit instant peut être synonyme d’amour et d’épanouissement.

Repas. Existe-t-il meilleur diner que celui que l’on peut partager ? Du plus petit au plus copieux, du plus dérisoire au plus cher, le repas prend la place des retrouvailles.

Dire non. Aux autres et à soi-même. Grandir et accepter mais également refuser, synonyme de l’affirmation de soi.

Imaginaire. Dans un monde peuplé de créatures magique, l’esprit vagabonde et se retrouve plongé dans 1001 histoires plus fantastiques les unes que les autres.

Noir. La vie est multiple et parfois dénuée de couleur. Prendre conscience de ses épreuves donne du sens aux moments de joie.

Et voilà, des petits mots simples mais qui me définissent.

signature
Rendez-vous sur Hellocoton !

États d’âmes #4

12107198_10153345692481051_824747910268163381_n

Coucou à tous. Aujourd’hui, je reviens avec un article personnel. J’en sors peu souvent mais de temps à autre, j’aime vous parler de ma vie, de certaines choses qui me tiennent à cœur. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, je suis bibliothécaire et hier, j’ai enfin pu mettre le (quasi) point final à un projet que nous menions de front depuis des mois avec ma collègue. Il faut savoir que je travaille dans une petite bibliothèque de village (en Belgique). Nous sommes 2 bibliothécaires, à l’esprit rempli d’idées et de projets futurs. Evidemment, certains prennent du temps et d’autres sont même irréalisables mais quand un projet que vous portez depuis 6 mois prend forme, ça vaut la peine de le partager.

Venons-en au fait, ce projet c’est la création de « Boîtes à lire ». Mon village est assez étendu et regroupent 5 entités différentes. Notre bibliothèque est au centre du village mais est parfois difficilement accessible pour la population. Nous avions envie de créer des boîtes permettant un accès à la culture mais dans une dimension complètement différente. Je sais qu’en France, ces boîtes sont devenues assez usuelles, car on en trouve un peu partout mais en Belgique, le concept se développe plus lentement.

Pour ceux qui ne savent pas, une « boîte à lire » fonctionne sur le principe du livre voyageur. Sans aucune contrainte, une personne peut choisir un livre et également en apporter. Le but étant de provoquer un échange et de donner un accès complètement libre à toute sorte de littératures. Cette boîte est à l’usage autant des enfants que des adultes. La photo ci-dessus vous montre notre toute première boîte, mise en place à côté d’une plaine de jeux. Le magnifique dessin a été réalisé par Roselyne d’Oreye, illustratrice jeunesse et je ne sais pas vous, mais moi ça me donne envie de découvrir son contenu ! 4 autres boîtes seront bientôt disponibles dans le village (une par entité du village) mais celles-ci sont en cours de décoration par les écoles de chez nous. Nous avions envie que les enfants découvrent le principe d’une « boîte à lire » et qu’ils y apportent leur petite touche.

Lomogram_2015-10-12_08-41-06-

Par simple curiosité, avez-vous déjà utilisé une « boîte à lire » ? Connaissiez-vous simplement le principe ?

Voilà, ça m’a fait plaisir de partager ça avec vous. Faire voyager la culture, voir grandir de jolis projets me montre à quel point j’ai bien choisi mon métier… 🙂

signature

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

États d’âmes #3

Les-films-à-surveiller-pour-2015Aujourd’hui, je reviens vous parler de moi, une fois n’est pas coutume. Ou plutôt de l’année 2015 en fait ! Vous savez, le 31 décembre, on se fait plein de promesses sur l’année qui arrive. On se souhaite le meilleur et surtout on est plein d’espérances quant aux événements à venir… Mais aujourd’hui, je prends le temps de me poser et de regarder en arrière, l’espace d’un instant car deux événements ont bouleversé nos vies ces derniers temps.

D’abord, j’ai failli perdre l’homme que j’aime dans un accident de voiture assez spectaculaire… Et ensuite, ma petite sœur vient de rompre avec son premier grand amour… Et voir ses deux personnes, que j’aime tant, prendre le temps de se reconstruire  ainsi que se poser des questions sur l’avenir et sur eux-même m’attriste beaucoup.

Et puis là, une pensée a traversé mon esprit et m’a percuté pour ne plus me quitté. Pourquoi ne pas prendre les événements tragiques de nos vies pour en ressortir de la pensée positive ? Pourquoi ne pas accepter les nouveaux départs que la vie nous offre ? Je suis d’avis de penser que rien n’arrive par hasard…et qu’il faut prendre les choses comme elles nous arrivent. Plutôt que d’imaginer le pire, je crois qu’il faut retirer les apprentissages que la vie nous donne et en exploiter le meilleur.

Parce qu’après tout, ce n’est pas ça faire de son mieux ?

Signature

Rendez-vous sur Hellocoton !