MES SHOOTINGS PRÉFÉRÉS DU MOIS DE NOVEMBRE !

Hello tout le monde ! Nouvel article aujourd’hui et je vous retrouve pour mes shootings photo préférés du mois. Let’s go !

Elle Fanning – Instyle Magazine – Novembre 2019
Scarlett Johansson – Elle – Novembre 2019
Zoey Deutch – Cosmopolitan – Novembre 2019
Brie Larson – Elle China – Novembre 2019
Joaquin Phoenix – Vanity Fair – Novembre 2019
Alexandra Daddario – New York Post – Novembre 2019

No rules d’Anita Rigins

Comment gagner un jeu dont on ne connaît ni les règles, ni les codes ? A peine arrivée sur son nouveau campus, Iris assiste à une vague d’hystérie dans les couloirs de la fac. Le groupe le plus sélect’ du campus vient de lancer une invitation : qui veut tenter de les rejoindre ? Les membres de La Meute règnent en maîtres sur l’université : tout le monde les connaît, et tout le monde veut en être… Sauf Iris, qui a des priorités bien différentes ! Mais c’était sans compter sur Tucker, le leader du groupe aussi horripilant qu’attirant, qui a d’autres plans pour la jeune fille… Et alors que le bad boy l’entraîne dans son univers sulfureux et inquiétant dont elle ne connait pas encore les règles, Iris va vite se rendre compte que résister à la tentation n’est pas si facile! Sera-t-elle prête à pousser les portes de l’enfer aux côtés de Tucker… au risque de trop se prendre au jeu ?

Mon avis : Hello tout le monde ! Nouvel article lecture aujourd’hui où je vous parle du roman No Rules, écrit pas Anita Rigins. Auteure que je découvrais en lisant ce roman et dont j’ai adoré la plume. J’ai passé presque une journée entière à lire, tellement je n’arrivais pas à le lâcher. C’est le genre de romance qui vous embarque dans son histoire sans plus vouloir vous lâcher… 🙂

J’ai tellement aimé les personnages, surtout dans leur manière d’appréhender leurs failles, de faire face à leur passé difficile. Iris, tout particulièrement, est impressionnante de par sa force de caractère et sa répartie. La romance entre elle et Tucker s’installe doucement, et est tellement sincère, j’ai adoré! L’intrigue est originale (et bon, je lis énormément de romances donc vraiment quand ça l’est, ça vaut la peine de le mentionner) et pleine de rebondissements. Il y a des personnages secondaires intéressants (T.J. en tête!) et c’est une histoire vraiment étoffée. C’est clairement le genre de bouquin que j’aime recommander car il sort du lot, il surprend et est un vrai page-turner.

Et puis bon, il faut dire que No Rules aborde des thématiques plus dramatiques qu’il y parait au départ. Le deuil par exemple prend une place importante, et la culpabilité également. Ce sont vraiment deux aspects qui m’ont profondément touchée.

Bref, vous l’aurez compris, je vous le recommande chaudement. 🙂

On est tout les deux cabossés. Nos âmes sont à moitié détruites. Mais n’est-ce pas justement ce qui les rapproche ?

Midway, réalisé par Roland Emmerich

Après la débâcle de Pearl Harbor qui a laissé la flotte américaine dévastée, la marine impériale japonaise prépare une nouvelle attaque qui devrait éliminer définitivement les forces aéronavales restantes de son adversaire. La campagne du Pacifique va se jouer dans un petit atoll isolé du Pacifique nord : Midway. L’amiral Nimitz, à la tête de la flotte américaine, voit cette bataille comme l’ultime chance de renverser la supériorité japonaise. Une course contre la montre s’engage alors pour Edwin Layton qui doit percer les codes secrets de la flotte japonaise et, grâce aux renseignements, permettre aux pilotes de l’aviation américaine de faire face à la plus grande offensive jamais menée pendant ce conflit.

Mon avis : Hello les loulous! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur Midway, sorti au cinéma tout récemment. Il est réalisé par Roland Emmerich, à qui on doit certains grands films comme Independence Day ou Le jour d’après. Je ne suis pas très fan des films de guerre en général mais voilà, au vu du casting de rêve, je me devais de me déplacer au cinéma. 🙂

Eeeet…j’en ressors plutôt mi-figue, mi-raisin. En fait, visuellement, c’est très très moche, surtout dans la première partie. Les effets spéciaux sont juste dégueulasses et à un moment donné, je ne savais plus me concentrer que sur ça. La construction du film reste très classique et n’a rien de particulièrement intéressant. Les multiples scènes dans les avions auraient méritées d’être plus travaillées. Puis, y’a rien à faire, je ne peux m’empêcher de faire un comparatif (à tort certainement) avec le sublime Dunkerque de Nolan. Et vraiment Midway semble faire de la figuration à côté… Toute la partie centrale du film m’a bien ennuyée et n’est pas parvenue à me convaincre.

Malgré tout, j’ai aimé suivre les différents personnages. Mais concernant cela, le casting y a beaucoup contribué, il faut le dire. Ce qui est dingue, c’est que mes personnages préférés n’étaient pas spécialement au centre de l’histoire mais c’est pour eux que j’ai montré le plus d’intérêt. J’ai beaucoup aimé la prestation de Patrick Wilson ou encore celle de Keean Johnson (qui avait le personnage le plus touchant de tous je trouve). La dernière partie m’a captivée et j’ai aimé avoir des infos historiques sur les personnages à la fin du film.

Bref, Midway n’est pas le film que j’espérais mais il n’est pas un ratage complet non plus. Pour moi, il mérite d’être vu mais peut-être pas au cinéma. A vous de vous faire un avis. 🙂

Le truc en + : Avec Midway, Roland Emmerich s’est offert un casting impressionnant, digne des plus grands films de guerre, comprenant Ed Skrein, Patrick Wilson, Luke Evans, Aaron Eckhart, Nick Jonas, Mandy Moore, mais aussi Dennis Quaid et Woody Harrelson (deux acteurs que le cinéaste retrouve : Quaid était dans Le Jour d’après et Harrelson dans 2012).

Point lecture – Du bon et du moins bon !

Hello tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour un petit point lecture regroupant mes impressions sur mes 3 derniers livres lus. C’est parti! 🙂

Sur le point de se marier, Juliette a chargé son amie Lana d’organiser son enterrement de vie de jeune fille à Como, en Italie. Sur place, la future mariée disparaît et les invitées paniquent. Pourtant, Juliette a laissé un mot derrière elle demandant à ses amies de ne pas s’inquiéter.

Mon avis : Le premier livre est le roman 7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) de Cécile Chomin, une auteure que j’avais envie de découvrir depuis longtemps. Lu dans le cadre du challenge de Carène Ponte, j’ai passé un très bon moment avec cette lecture ! Et pourtant, pour tout vous dire, j’ai eu très peur car l’histoire est racontée par 7 points de vue différents. Donc autant vous dire qu’il faut un peu s’accrocher au départ. Mais vraiment, l’histoire est tellement enjouée, et les personnages bien différents des uns des autres, que c’est vraiment très fluide et facile à lire.

Ce roman se lit vraiment vite et on avance avec plaisir dans l’histoire, avec le mystère autour de la disparition de Juliette, la future mariée. Pour ma part, le personnage que j’ai préféré est celui de Kate. J’ai aimé sa remise en question concernant ses relations. 🙂 Si vous êtes en manque d’une histoire pétillante et pleine de bons sentiments, je vous conseille ce roman sans hésiter. 🙂

Tout semblait sourire à Lou : une vie amoureuse comblée avec son mari Thomas, un emploi d’agent immobilier dans lequel elle excelle, des amis complices. Mais son divorce brutal fait tout basculer. Elle se raccroche alors à un projet professionnel dans lequel elle place toute son énergie. Pour le mener à bien, elle contacte Paul, un décorateur d’intérieur talentueux. Lou ne se doute pas que sa rencontre avec Paul sèmera à nouveau le chaos dans sa vie, faisant remonter des souvenirs d’enfance troublants…

Mon avis : Noël gagnant, c’est mon flop parmi les livres dont je vous parle aujourd’hui. Pourtant, c’est une lecture de noël et j’adore ça habituellement. Mais je pense que la point de vue à la troisième personne a ajouté une froideur à ce roman, aux sentiments que l’auteur essayait de faire parvenir à son lecteur. Pourtant, l’histoire n’est pas nulle, bien au contraire. Mais vraiment, l’alchimie entre les personnages n’a pas opéré avec moi. Je suis restée étrangère à l’histoire, et au final, Mélodie Smacs m’a perdue en cours de route…

Bref, je ne vous recommande donc pas cette histoire…Dommage.

Après une nouvelle dispute avec son mari jaloux et alcoolique, Sara décide de tout quitter et d’abandonner son semblant de vie parfaite. Pour guérir et échapper aux médisances de son entourage, elle se réfugie pour une semaine de retraite sur l’île volcanique de Stromboli. Là-bas, elle est confrontée à ses démons intérieurs… son perfectionnisme, ses fuites en avant, les attentes insoutenables des autres. Et son secret le plus sale qui ne veut plus se taire. Au bord du gouffre, elle doit trouver sa voie pour se sauver d’elle-même.

Mon avis : Et je termine avec une découverte plutôt inattendue. L’île de mes démons m’a été envoyé en service presse surprise et je m’y suis plongée petit à petit, un peu tous les jours, en lecture secondaire… J’avais peur de ne pas accrocher et en fait, ça a été tout le contraire. Saskia Noort aborde dans ce roman différents sujets importants, avec celui des violences sexuelles en tout premier lieu. Et surtout de l’impact qu’un viol peut avoir sur la vie d’une femme.

C’est un livre qui fait réfléchir sur nos rapports aux autres, sur le couple mais aussi sur nous-même en tant qu’individu. J’ai aimé suivre le personnage de Sara dans sa reconstruction et surtout dans son parcours pour apprendre à se connaître elle-même en tant que femme. L’île de mes démons est parfois cru dans sa narration mais est toujours très vrai. C’est une lecture qui a suscité en moi énormément de questionnements et qui a remis en cause des certitudes que j’avais.

Si vous avez besoin d’un roman pour réfléchir, pour vous remettre en question, celui-ci est plus que parfait.

ON LIT/REGARDE QUOI CETTE SEMAINE ? #13

Nouvelle semaine! Du coup, petit tour d’horizon sur ce que je compte lire et regarder cette semaine. Let’s go! 🙂

Côté lecture, je prévois 2 lectures pour le salon Mon’s Livre auquel je me rends ce week-end. Je compte donc lire Love to hate you d’Emily Jurius et Pari osé de Belinda Bornsmith.

Côté cinéma, j’ai programmé Midway pour mardi soir. Le casting est juste impressionnant et j’ai hâte de le voir, et ce même si j’ai vu de nombreux retours mitigés.

Et enfin, côté séries, j’avance au ralenti car je regarde quasi exclusivement les films de noël de l’après-midi que j’enregistre au fur et à mesure à la télévision. Donc je ne prévois rien cette semaine. 🙂

Retour à Zombieland, réalisé par Ruben Fleischer

Le chaos règne partout dans le pays, depuis la Maison Blanche jusqu’aux petites villes les plus reculées. Nos quatre tueurs doivent désormais affronter de nouvelles races de zombies qui ont évolué en dix ans et une poignée de rescapés humains. Mais ce sont les conflits propres à cette « famille » improvisée qui restent les plus difficiles à gérer…

Mon avis : Hello, hello! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur Retour à Zombieland, que je suis allée voir au cinéma récemment. J’étais très impatiente car j’aime beaucoup le premier opus mais j’avoue qu’après coup, je suis un peu déçue par ce deuxième film…

Evidemment, je lui reconnais de nombreuses qualités. Déjà, quel plaisir de retrouver les personnages, toujours fidèles à eux-mêmes. Le travail de l’image est toujours aussi chouette (on retrouve les nombreuses règles de Columbus à l’écran tout au long du film, et je trouve ça vraiment cool) et les zombies toujours aussi bien faits. En plus, on a une vraie continuité par rapport au premier opus, et 10 ans après, on peut dire que le réalisateur a réussi son pari.

Par contre, ce que je n’ai pas aimé, c’est la plupart des nouveaux personnages. Evidemment, il fallait ajouter du sang frais pour éviter un côté redondant mais je trouve qu’ils ont voulu en faire trop et du coup, tout m’a semblé surfait, et sans saveur. Le personnage de Madison (brillante Zoey Deutch) est certes très drôle au départ, mais ensuite bon dieu que c’est louuuuuuuurd, et j’avais juste envie qu’elle se fasse bouffer (sorrynotsorry). Idem pour toute la scène mettant en scène les « sosies » (ceux qui ont vu le film comprendront) que j’ai trouvé absolument nulle et pas drôle.

C’est donc en demi-teinte que j’en ressors même s’il mérite d’être vu si vous avez aimé le premier opus. La deuxième partie est bien meilleure que la première, et j’ai quand même apprécié le visionnage (je suis un peu bipolaire hein aha). A voir pour les fans ! 🙂

Le truc en + : Alors que le premier film était centré sur les quatre solitaires lancés dans un périple pour survivre dans une apocalypse zombie qui finissaient tant bien que mal par former une famille, le second se concentre sur la difficulté pour eux de maintenir leur cohésion.

Point Lecture – Romance addict !

Hello tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour un petit point lecture regroupant mes impressions sur mes 3 derniers livres lus. C’est parti! 🙂

Flirter, faire l’amour, être troublée par un homme… Tout ça, Apolline se l’interdit. Sa situation fait qu’elle ne peut pas prendre le risque de s’attacher à quelqu’un. Alors, quand elle rencontre Augustino, sexy et dragueur, elle le prévient d’emblée : qu’il n’essaie même pas de la séduire! Pas de chance, Gust semble prendre cela pour un défi, et l’alchimie entre eux bouscule vite toutes les résolutions de la jeune fille. Apolline se prend au jeu de cette vie insouciante. Elle ferait tout pour rester dans cette bulle de plaisirs nouveaux, même décider de ne jamais révéler à Augustino que le temps lui est compté. Jusqu’à ce qu’elle commence à douter : et si Gust en savait plus qu’il ne le laissait paraître ?

Mon avis : Je commence par le dernier roman d’Anna Wendell dont j’ai maintenant lu tous les romans! Je compte la rencontrer bientôt et j’ai déjà hâte d’échanger avec elle. My badass lover est un bon roman que j’ai pris plaisir à lire! Il ne dépassera pas dans mon cœur Apprends-moi le désir mais vraiment j’ai suivi avec beaucoup de d’intérêt l’histoire d’Apolline et Gust. Dans ce bouquin, l’auteure nous fait voyager et je l’ai ressenti telle une vraie bouffée d’air frais. Et puis, comme toujours avec Anna, ce roman est un vrai mix entre humour et émotions.

L’alternance des points de vue est indispensable dans ce roman car cela rend les secrets tenus par les protagonistes principaux beaucoup plus intenses. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé les pensées de Gust, et je pense qu’étonnamment, c’est le personnage que j’ai préféré suivre, surtout dans son évolution face à Apolline (Difficile de vous décrire tout ça sans vous en dire plus!!).

Bref, un joli moment. Je vous conseille de le découvrir, il vaut le coup d’œil! 🙂

D’autres livres d’Anna Wendell :

Arrogant Lover
Apprends-moi le désir

Quand, à 18 ans à peine, Moh quitte sa réserve pour poursuivre des études et vivre chez les Wilson, elle ne sait pas encore qu’elle sera prise dans un engrenage diabolique. Quelques mois de plénitude avant de tomber dans le cycle infernal de la douleur, de la frustration, du désir, mais surtout de la rage. Sa rage. Celle d’un seul homme : Lenny.

Mon avis : Deuxième avis mais pas des moindres avec le dernier roman d’Ewa Rau, auteure qui mérite tellement d’être plus connue. J’avais eu un coup de foudre pour le premier roman de l’auteure et j’avais donc hâte de découvrir cette nouvelle histoire, prénommée simplement Moh. Et l’auteure a réussi un pari plutôt fou avec cette histoire… Elle est parvenue à me déstabiliser, à proposer quelque chose que je n’avais jamais lu auparavant. Et c’est assez fort, car je suis persuadée que c’est le genre de livre que je n’oublierai pas.

Au final, avec le recul, je pense l’avoir moins aimé que le roman précédent mais c’est à cause d’une chose en particulier dont je ne peux vous parler sous peine de vous révéler la fin du livre. Moh est un roman éprouvant mais aussi une sublime histoire d’amour qui évolue telle une évidence entre deux personnes que rien ne prédestinait pourtant. La plume d’Ewa est superbe et tout sonne vraiment juste.

Je vous invite vraiment à découvrir Ewa Rau, car tout ce qu’elle touche semble se transformer en or. J’ai passé un très bon moment avec cette histoire ! 🙂

D’autres livres d’Ewa Rau :

Adé

Cette fois il la regarde. Et d’une façon qui risque de leur attirer des ennuis à tous les deux. Lael Ramsay est fan du groupe de rock And Then depuis ses 14 ans. Enfin, plutôt du chanteur du groupe, Brad Snyder. Depuis qu’elle les a vus en concert, elle sait qu’elle veut travailler dans la musique. Son père, le patron du label Ramsey Records, qui les produit, ne souhaite pas de ce monde-là pour elle, qu’il juge trop dépravé. L’été de ses 21 ans, Lael cherche du travail en tant que bassiste, et And Then cherche à remplacer le sien après de trop nombreuses frasques. La jeune femme passe l’audition, encouragée par son père, qui pense que 2 mois dans la promiscuité d’un bus est le meilleur moyen de la dissuader de choisir ce métier et ce mode de vie. Contre toute attente c’est Lael qui est choisie. Son père donne alors une seule règle au groupe : personne ne touche à sa fille. Le coup de coeur de Brad pour Lael ne sera pas la seule surprise de la tournée !

Mon avis : Et je termine cet article avec un flop… And Then ? a été ma première lecture de Karina Halle (ici écrite à 4 mains avec son mari) et malheureusement, je n’ai pas apprécié plus que ça. Déjà, le roman est très court et tout va bien trop vite. Je n’ai pas cru à la romance et du coup, ça m’a posé soucis durant toute ma lecture.

Par contre, j’ai aimé l’univers de la musique, le fait d’être sur la route… Mais voilà, rien de fou qui me laissera un souvenir impérissable. Un bref avis pour ma part, car il n’y a pas grand chose à en dire, si ce n’est que vous pouvez passer votre chemin sans hésiter…

Sélection de films #2 – Soirées d’automne

Hello, hello! Nouvelle sélection de 5 films aujourd’hui, que j’ai décidé de regrouper sous l’appellation « Soirées d’automne », c’est-à-dire 5 films parfait pour se glisser sous la couette et passer une douce soirée. C’est parti!

De quoi ça parle ?

Nelson Moss est un publicitaire ambitieux, obsédé par le travail. Seule sa carrière importe ; les autres ne sont là que pour l’aider à atteindre ses objectifs. Il n’a pas de temps à consacrer à ses amis ou à ses collègues, ainsi va la vie. En pleine concentration lors d’un important examen de conduite, Nelson est dérangé par une jeune femme arrivée en retard. Ne sachant pas la réponse à une question, il la lui demande discrètement. Mais voilà que le surveillant l’accuse, elle, de tricherie et déchire sa copie. Même s’il est pressé comme à son habitude, Nelson prend un peu de temps pour aller s’excuser. Elle s’appelle Sara Deever, elle est joviale, zen, pleine d’énergie. Malgré son manque flagrant de bonnes manières, elle voit en Nelson quelqu’un de bien. Elle a un certain don pour transformer les hommes et elle n’a besoin que d’un mois pour cela…

Mon avis :

Premier film avec un métrage qui me brise le cœur à chaque visionnage. Je crois d’ailleurs que c’est avec ce film que j’ai découvert Charlize Theron et que depuis, elle fait partie de mes actrices préférées. C’est le genre d’actrice qui crève l’écran à chacune de ses apparitions, et puis dans Sweet November, le duo qu’elle forme avec Keanu Reeves est juste parfait. Ce film est donc une magnifique romance que l’on suit avec beaucoup de plaisir. C’est mystérieux jusqu’à la révélation finale qui m’avait laissée sans voix la première fois. Si vous ne l’avez jamais vu, je vous conseille d’être dans un bon mood pour le voir car au delà d’être très beau, il a un petit côté déprimant.

De quoi ça parle ?

Quelques années avant la Seconde Guerre mondiale, Chiyo, une petite fille japonaise, est arrachée à sa famille pauvre pour aller travailler comme servante dans une maison de geishas. En grandissant, elle se plie avec docilité à l’initiation difficile qui fera d’elle une vraie geisha. Elle triomphe des pièges que lui tend sa rivale, la fourbe Hatsumomo et devient, après des années de travail, la légendaire geisha Sayuri. Très belle, épanouie dans son art, Sayuri fascine les hommes les plus puissants. Mais celle qui n’a plus le droit d’aimer reste hantée par l’amour qu’elle porte, en secret, au seul homme qu’elle ne peut atteindre…

Mon avis :

En choisissant de mettre Mémoires d’une Geisha dans cette sélection, ça m’a donné très envie de le revoir (ou de le relire, car j’avais également adoré le bouquin). Selon moi, c’est une oeuvre magnifique qu’il faut voir, à défaut de le lire. La réalisation est sublime et ne parlons même pas du casting, qui porte le film à merveille. C’est sûrement le film le moins « léger » de cette sélection mais je trouve que l’automne est la saison parfaite pour le visionner ! En plus, on apprend plein de choses et c’est assez riche historiquement je trouve. 🙂

De quoi ça parle ?

Syracuse, un pêcheur irlandais, découvre un jour dans son filet une femme prénommée Ondine, dont il est persuadé qu’il s’agit d’une sirène. Au fur et à mesure qu’Ondine s’intègre dans la communauté, plusieurs théories émergent quant à sa nature, tandis que Syracuse commence à tomber amoureux d’elle…

Mon avis :

Ondine, je vous en ai peut-être déjà parlé mais j’aime tellement ce film que je ne résiste pas à l’inclure dans cet article. Je suis une grande fan de Colin Farrell et je le trouve parfait dans ce film. L’histoire a un côté onirique et mystérieux, et j’aime que le mythe des sirènes soit mis en avant de cette façon. Je sais que certains ont été fort déçus de la fin, mais pour ma part, je la trouve très juste. De nouveau, c’est un film parfait pour l’automne, à voir au coin du feu ! Je trouve qu’il mériterait d’être davantage connu et reconnu à sa juste valeur.

De quoi ça parle ?

Sam, libraire le jour et musicien la nuit, perd la femme de sa vie, Joséphine, et de fait, le sens de son existence. Jusqu’à sa rencontre incongrue et quelque peu loufoque avec une jeune femme mystérieuse, Pi, qui devient synonyme de renaissance : pendant que Sam reprend goût à la vie et à la musique, Pi déchiffre la part du mystère qu’elle porte en elle. Une étrange relation se noue entre eux à travers la porte d’une salle de bains… absurdité et beauté des hasards de la vie à New York…

Mon avis :

Alors, Lullaby, j’ai toujours l’impression d’être la seule à le connaître. J’adore ce film et c’est une romance juste trop trop trop belle. Elle est rythmée par les magnifiques chansons de Charlie Winston et l’ambiance qui en ressort est très jolie. La réalisation est originale et puis le casting est vraiment top (Clémence Poésy en tête, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour elle depuis ce film). Il y a une certaine lenteur dans ce métrage, mais totalement assumée. Du coup, ça ne pose pas soucis, et ça convient très bien aux personnages. Ce qui est sûr, c’est que je vous le conseille sans hésiter. 🙂

De quoi ça parle ?

Londres, début du XXe siècle. L’écrivain James M. Barrie est en quête d’un nouvel élan, dans sa vie comme dans son oeuvre : son mariage avec la comédienne Mary Ansell est dans l’impasse, et le public londonien boude sa dernière pièce. C’est en arpentant les allées de Kensington Gardens qu’il rencontre Mme Llewelyn Davies et ses quatre jeunes fils. Une complicité immédiate se noue entre l’écrivain et les enfants sous l’œil ravi de leur mère, jeune veuve désemparée qui trouve en lui un véritable ami.
Son intimité avec la famille Llewelyn Davies grandissant chaque jour davantage, James M. Barrie retrouve son âme d’enfant auprès de ceux qui sont désormais sa plus précieuse source d’inspiration. Il tisse avec eux la trame fantastique, visionnaire et subtilement mélancolique de Peter Pan…

Mon avis :

Bon, Finding Neverland, je n’ai pas besoin de vous le présenter, c’est un classique. Mais c’est peut-être l’occasion de le revoir en cette période automnale, je trouve qu’il est parfait pour cette saison. C’est un film qui m’émeut toujours beaucoup, et que je trouve très beau dans sa simplicité et son propos. Et puis, les acteurs sont parfaits dans leurs rôles respectifs. Et si jamais vous ne l’avez jamais vu, foncez sans hésiter. 🙂

Ghost secrets de Lina Hope

Survivre. Tel est l’objectif de Kurt depuis l’accident qui a bouleversé sa vie à tout jamais.Oublier. Ne pas se confronter à la réalité ni à tous les soucis qui le font plonger, au risque de sombrer à nouveau.  Ne surtout pas regarder en arrière. Kurt pensait avoir repris le contrôle sur son existence après la terrible épreuve qu’il a traversée. Jusqu’à sa rencontre avec une fille qui l’obsède immédiatement. Les souvenirs remontent alors à la surface, et la douleur le submerge.Kurt doit en savoir plus sur elle. La vérité lui permettra-t-il, enfin, de sortir la tête de l’eau ?

Mon avis : Hello tout le monde! Nouvel article livresque aujourd’hui avec mon avis sur Ghost Secrets de Lina Hope, sorti récemment aux éditions BMR. Je remercie la plateforme NetGalley et la maison d’édition de m’avoir permis de lire ce livre car j’ai tout simplement adoré ma lecture!

Lina Hope nous livre une histoire touchante, qui m’a beaucoup remuée. On va parler de deuil, de reconstruction et de l’amour qui vous tombe dessus quand vous vous y attendez le moins. La relation d’amitié s’installant peu à peu entre Kurt et Jazzy est belle et naturelle (et ce, malgré la situation de départ qui ne l’est pas du tout). Je trouve que l’auteure a su parfaitement faire évoluer leur relation. Du coup, l’écriture est palpitante et j’ai tourné les pages à la vitesse de l’éclair. J’ai également beaucoup aimé les personnages secondaires comme Poppy (bon, on ne peut que craquer pour cette adorable petite fille) ou même Jacob (qui mériterait d’avoir son histoire d’ailleurs).

Ghost Secrets est une histoire pleine de rebondissements, dans laquelle on ne s’ennuie pas. De plus, tout ce qui y est développé est intense et ne nous laisse aucun répit. Je n’ai plus qu’une seule envie, découvrir les autres livres de l’auteure car vraiment, j’ai passé un superbe moment. 🙂

« Je n’aurais jamais cru dire ça un jour, mais cette brune aux yeux de chat est l’explosion de couleur qu’il me manquait ces derniers temps. »

Cinéma en Karaoké – Mon expérience !

Hello tout le monde! Dans le cadre du Festival New Romance de cette année, j’ai eu la possibilité de participer à une séance de cinéma en Karaoké, avec le film Mamma Mia! C’était une première pour moi et j’ai tout simplement adoré ce moment. 🙂 Je me suis donc éclatée sur les chansons d’Abba en revisionnant le film avec beaucoup de plaisir.

L’organisation

Quand nous sommes arrivées sur place avec mes amies, nous avons reçu des bracelets fluos, et certaines des bulles de savons. Et puis, sur chacun des sièges du cinéma, nous retrouvions des ballons de baudruches colorés. Une personne était là pour animer, et surtout pour nous expliquer le déroulement de la soirée. Elle était là également pour chauffer la salle, et motiver les personnes présentes à vraiment participer, en se levant et chantant à chaque chanson. Car il est clair qu’on ne doit pas vivre cette séance de cinéma comme une simple séance lambda (du coup, je trouvais assez sympa de déjà avoir vu le film avant, je pense qu’on en profite mieux comme cela). Le film est donc entièrement sous-titré pour vous permettre de réaliser ce karaoké grandeur nature.

Mon avis

J’ai adoré! Déjà parce que c’est une expérience qui combine deux passions, le cinéma et la musique. En plus, on prend vraiment un plaisir fou à chanter, danser et s’amuser avec les ballons. L’ambiance y est décontractée et sans jugement (en fait, comme on est dans le noir, on se surprend très rapidement à se laisser aller et à chanter à tue-tête!). Au début, tout le monde se la joue un peu timide mais j’ai trouvé qu’au fil du film, tout le monde prenait de plus en plus de plaisir – surtout sur les chansons les plus connues.

Et puis, il faut le dire, je valide complètement le choix du film, qui correspondait vraiment très bien à cet exercice. Maintenant, je n’attends plus qu’une chose, recommencer!! J’ai déjà vu des endroits qui l’organisait pour Bohemian Rhapsody ou encore Dirty Dancing. Sachez que pour ce genre d’expérience, il faut quand même compter 20 euros, mais pour passer une chouette soirée entre amies, je trouve que ça vaut clairement le coup. En tout cas, moi, c’est un événement que je n’oublierai pas. 🙂

Ci-dessous, un petit extrait de la soirée :

D’autres expériences dans le genre :

Cinéma Drive-In

1 2 3 183