Aladdin, réalisé par Guy Ritchie

Quand un charmant garçon des rues du nom d’Aladdin cherche à conquérir le cœur de la belle, énigmatique et fougueuse princesse Jasmine, il fait appel au tout puissant Génie, le seul qui puisse lui permettre de réaliser trois vœux, dont celui de devenir le prince Ali pour mieux accéder au palais…

Mon avis : Hello, hello ! Aujourd’hui, je vous retrouve afin de vous parler d’Aladdin, l’adaptation du dessin-animé Disney, sorti en 1992. Pour tout vous dire, je ne fais pas partie des fans inconditionnelles du prince des voleurs, et j’avoue n’avoir vu le dessin-animé que quelques fois, sans adorer plus que cela (ce sera différent le jour où ils adapteront Mulan, je serai beaucoup plus au taquet, je peux vous le dire!). Quand les premières images de ce live action sont enfin sorties, j’ai directement fais 3 pas en arrière car j’étais loin d’être convaincue… Pourtant, comme toujours, la curiosité étant bien trop grande, c’est avec empressement que je me suis dirigée au cinéma hier soir… 🙂

Eeeet…j’ai bien aimé ! Aladdin version 2019 est un chouette divertissement sans prétention. On est loin de la qualité visuelle de La belle et la bête, mais le film fait son taf, et après tout, je ne lui demandais rien de plus. Pour continuer dans les points positifs, j’ai juste adoré le personnage de Jasmine (joué par Naomi Scott. Pour les connaisseurs, c’était Mohini dans le film Disney Lemonade Mouth que j’adore – guilty pleasure). L’actrice la joue super bien et vraiment, c’est le personnage à retenir du film. J’ai bien apprécié également le génie, joué par Will Smith qui livre une performance à la hauteur de ce qu’il fait d’habitude. Les chansons sont tops, même en français et j’ai aimé fredonner les incontournables du dessin-animé originel. Et puis la petite chanson supplémentaire était toute sympathique, il faut le dire !

Dans les points négatifs, je commencerai par mentionner que le film est vraiment dégueulasse visuellement dans les 30 premières minutes. La deuxième chanson est un gâchis (sérieux Guy Ritchie, pourquoi ces accélérés qui ne servent à rien, si ce n’est desservir des scènes qui pourraient être jolie ?) et on voit un peu trop que c’est filmé sur fond vert, en tout cas au début. Ensuite, il faut également préciser que l’acteur de Jafar (Marwan Kenzari) est clairement une erreur de casting. Il est ridicule et on ne croit pas une seule seconde en ce personnage, alors que bon sang, c’est un méchant Disney qui a l’épaisseur suffisante pour être un minimum badass. Mais non, et c’est bien dommage.

Bref, Aladdin n’est pas un excellent film. C’est un long-métrage Disney qu’on ne retiendra pas spécialement, mais ça reste un divertissement à découvrir. N’y allez pas avec de grandes attentes, et laissez-vous porter, voilà tout ! 🙂

Le truc en + : Dev Patel, Avan Jogia et Riz Ahmed étaient en lice pour jouer Aladdin. Du côté de Jafar, le nom de Tom Hardy fut un temps envisagé.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Pause Cinéma ! | Un commentaire

Un petit grain de sable de Petra Hülsmann

La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Isabelle, 27 ans, aime que chaque chose soit à sa place. Voilà dix ans qu’elle travaille chez une fleuriste, déjeune chaque jour dans le même restaurant et regarde chaque soir un épisode de son feuilleton favori. Alors, quand Isabelle rencontre l’homme de ses rêves, Alex, aussi charmant qu’intelligent et attentif, plus rien ne manque au tableau de sa vie rêvée. Pourtant, il suffit d’un rien pour craqueler ce joli vernis… La boutique pour laquelle elle travaille va fermer pour cause de faillite. Elle se met à douter d’Alex. Et, pire que tout, son restaurant préféré a un nouveau patron – un sale type arrogant… C’en est trop. Sa vie si parfaite s’écroule et Isabelle devra alors se réinventer. Pour le pire… ou le meilleur ?

Mon avis : Hello, hello ! Aujourd’hui, on se retrouve pour parler littérature avec mon avis sur un chouette roman feel-good, publié aux éditions l’Archipel. Ce roman est une traduction allemande et c’était assez marrant de découvrir une histoire différente de ce que je lis d’habitude (et puis avec des prénoms de personnages plutôt originaux aussi aha!).

Pour tout vous dire, au départ, j’ai eu un peu de mal car le résumé ne correspondait pas tout à fait à l’histoire. Disons qu’il n’est pas représentatif du début du livre, donc on en vient à attendre certaines choses inutilement. Une fois cette légère frustration passée, je me suis laissée transportée. L’histoire en soi ne casse pas trois pattes à un canard mais j’ai tellement aimé les personnages que j’ai pris un vrai plaisir à la lecture.

C’est le genre d’histoire où les personnages ne parviennent pas à voir que le bonheur est sous leurs yeux, et où on n’attend qu’une chose, les voir prendre conscience que tout est là, qu’ils n’ont qu’à en prendre conscience. Et j’ai été attendrie par les personnages, par leurs choix. Et j’ai surtout adoré la fin. En plus, le personnage d’Isabelle est très chouette – certes un peu loufoque, mais adorable ! Et puis, il y a un côté très familial à ce bouquin, et ça m’a beaucoup plu.

Bref, vous l’aurez compris, Un petit grain de sable fut une excellente lecture et je ne peux que vous le conseiller. Il sort le 12 juin ! 🙂

« Ce qu’il y a de dingue chez toi, c’est ce mélange de kitsch absolu et de rationalité extrême. Je trouve ça vraiment extraordinaire. »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | Laisser un commentaire

Playlist du mois #21 – Ce que j’écoute en boucle en ce moment

Hello les loulous ! On se retrouve aujourd’hui pour une playlist ! J’ai donc sélectionné quelques coups de cœur que j’écoute en boucle en ce moment !

Alex et Sierra – Toxic (certainement la plus belle reprise jamais entendue :o)

James Bay – Us

Ed Sheeran feat Justin Bieber – I don’t care

Gims – Miami Vice

Angèle – Balance ton quoi

Pink feat Cash Cash – Can we pretend

Kygo feat Rita Ora – Carry on

Pia Mia – Bitter love

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Musique | 4 commentaires

It’s raining love d’Emma Green

En allant se mettre au vert dans la campagne anglaise, Pippa espère fuir les casseroles qu’elle traîne malgré elle : son foutu ex qui l’a larguée en direct sur un plateau télé, sa mère poule qui n’a de cesse de la couver depuis vingt-quatre ans, et sa tripotée de sœurs sur qui elle ne peut jamais compter. Alors que l’actrice londonienne vit son pire cauchemar – isolée du reste du monde, les talons aiguilles plantés dans la boue jusqu’au cou -, elle rencontre le British le plus arrogant, le plus égoïste et le plus « charming » qui soit. Petit problème : ils ne peuvent pas se supporter. Gros problème : Alistair Blackwood lui demande de l’épouser, de tout plaquer et de s’installer dans son manoir d’aristo. Pour de faux, juste pour une sombre histoire d’héritage et d’ego. Une proposition qu’elle ne va pas pouvoir refuser…

Mon avis : Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, je vous parle littérature avec une romance du duo d’auteures Emma Green, qu’il me tardait de relire à nouveau. Sur les conseils d’une amie, je me suis lancée dans It’s raining love, avec lequel j’ai passé un super moment. C’était une excellente lecture que j’ai dévoré en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

L’histoire de ce roman est pétillante et adorable. J’ai adoré me retrouver dans la grande demeure d’Alistair en compagnie de nos personnages. L’amour n’est pas une évidence entre Pippa et notre british, mais va plutôt naître petit à petit. Et j’ai tout simplement été transportée. Cette romance est pleine d’humour mais aussi remplie d’émotions brutes. Les thèmes abordés m’ont beaucoup parlé. On nous parle de la famille, de rédemption pour avoir droit à nouveau au bonheur, et c’était vraiment un régal à la lecture.

Il y a un tout petit élément qui m’empêche de mettre la note coup de cœur. J’avoue que j’ai eu un peu de mal avec le tout début de l’histoire, dans le centre où se rencontre nos personnages. Perso, j’ai trouvé que ça manquait de réalisme, et j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. C’est vraiment au moment où ils s’enfuient que je n’ai plus lâché le roman !

Mais hormis ça, j’ai vraiment adoré, et je ne peux que vous conseiller cette jolie romance ! Je l’ai lu en numérique et je l’ai déjà commandé en format papier pour qu’il rejoigne ma bibliothèque ! 🙂

« On tombe un peu plus amoureux chaque jour, mais sans jamais se le dire. »

D’autres romans d’Emma Green :

Une toute dernière fois

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | 6 commentaires

Mes shootings préférés du mois de mai !

Hello tout le monde ! Nouvel article aujourd’hui et je vous retrouve pour mes shootings photo préférés du mois. Let’s go !

Alicia Vikander – Harper’s Bazaar – Mai 2019
Taron Egerton – GQ British – May 2019

Sophie Turner – Harper’s Bazaar UK – Mai 2019
Taylor Swift – Entertainment Weekly – Mai 2019
Margot Robbie – Vogue – Mai 2019

Bryce Dallas Howard – New York Post – Mai 2019
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Personnalités | 2 commentaires

Gloria Bell, réalisé par Sebastián Lelio

La cinquantaine frémissante, Gloria est une femme farouchement indépendante. Tout en étant seule, elle s’étourdit, la nuit, dans les dancings pour célibataires de Los Angeles, en quête de rencontres de passage. Jusqu’au jour où elle croise la route d’Arnold. S’abandonnant totalement à une folle passion, elle alterne entre espoir et détresse. Mais elle se découvre alors une force insoupçonnée, comprenant qu’elle peut désormais s’épanouir comme jamais auparavant…

Mon avis : Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, je reviens pour parler cinéma avec un film que j’ai vu hier soir et qui ne m’a vraiment pas plu ! Vous le savez si vous me suivez, je suis plutôt bon public pour bon nombre de films, mais voilà, je n’ai pas du tout apprécié Gloria Bell. Et c’est bien dommage car j’ai trouvé Julianne Moore totalement en phase avec son personnage, mais malheureusement, ça ne suffit pas à en faire un bon film !

Quand on regarde la bande-annonce, je trouve qu’on imagine un film positif, une ode à la cinquantaine dans un monde où le déclin de la jeunesse n’est pas encore vraiment accepté par beaucoup de personnes, et spécifiquement par les femmes. On suit donc Gloria, divorcée depuis 12 ans, en totale recherche d’elle-même, et d’un nouveau sens à son existence. Sincèrement, le postulat de départ était vraiment sympa. Mais voilà, le film s’enlise dans des élucubrations un peu ridicules, et surtout dans la nouvelle histoire d’amour de Gloria, et ce, sans trouver une réelle cohérence à l’ensemble.

J’ai trouvé le film beaucoup trop long (et pourtant, il ne fait « que » 1h40). Après une heure de film, j’en avais déjà marre. Selon moi, le scénario manque clairement de consistance. On assiste à quelques scènes de sexe mal amenées et inutiles (à un moment donné, on se demande si c’était pas juste nous montrer une femme d’âge mûre à poil). Et puis, l’histoire d’amour est loin d’être intéressante.

Pour terminer avec cette chronique, je dirai également que j’ai trouvé le film assez artificiel dans sa manière de s’exprimer. Je n’ai pas retrouvé des proches par exemples (mes parents sont dans la même génération que Gloria) et pourtant Gloria semble avoir une vie similaire à beaucoup de gens autour de moi. Enfin bref, vraiment pas assez réaliste à mon goût. Par contre, s’il n’y avait qu’une chose positive à dire sur le film, je sauverais juste la bande son qui est sympathique ! Mais rien de plus malheureusement.

Du coup, je ne vous encourage pas à voir le film. A vous de voir. 🙂

Le truc en + : Avec Gloria Bell, Sebastián Lelio réalise le remake de son propre long métrage, Gloria (2013), qui avait été choisi pour représenter le Chili aux Oscars 2014 dans la catégorie meilleur film étranger.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Pause Cinéma ! | Laisser un commentaire

Quand l’amour s’en mail de Tamara Balliana

Quand sa meilleure amie lui demande d’être son témoin de mariage, Solène est aux anges et décide de lui organiser un enterrement de vie de jeune fille dont elle se souviendra ! Pour cela, elle écrit à Léonie, surnommée « Léo », la sœur de la future mariée… Mais à cause d’une erreur de destinataire, c’est Léo, architecte parisien et homonyme de Léonie, qui lui répond ! Débute alors une correspondance qui devient de plus en plus personnelle à mesure que les jeunes gens se découvrent l’un l’autre. Mais quand Léo propose à Solène de se rencontrer enfin, elle refuse catégoriquement. Bien décidé à connaître le visage de sa mystérieuse amie virtuelle, Léo s’obstine… Solène lui cacherait-elle quelque chose ? La complicité qu’ils ont développée derrière leurs écrans résistera-t-elle à l’épreuve du réel ?

Mon avis : Coucou les loulous ! Aujourd’hui, on se retrouve pour parler bouquin avec mon avis sur une excellente romance de Tamara Balliana, auteure que j’ai découvert et dont j’ai maintenant envie de lire toute la bibliographie…aha ! Ce livre, c’est Quand l’amour s’en mail et c’est une très jolie comédie romantique qui m’aura étonnée de bien des manières.

Pour tout vous dire, je l’ai dévoré en à peine deux sessions de lecture. J’aime tellement les échanges épistolaires et ça faisait longtemps que je n’en avais plus eu dans une de mes lectures. Dans un sens, ça m’a un peu rappelé Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer, qui a un point de départ un peu similaire et que j’avais adoré également. Dans ce livre, l’auteure va aborder un thème qu’on ignore jusqu’à la moitié du livre, et j’ai été complètement surprise, car elle a su maintenir le mystère jusqu’à la révélation. Nos deux personnages principaux, dont on alterne habilement les points de vue, ont de très chouettes personnalités. J’ai adoré les suivre tout au long de l’histoire, et ils m’ont également émus dans leur façon d’interagir l’un avec l’autre. Quand l’amour s’en mail est une histoire tendre, qui m’a laissé le sourire aux lèvres. On y retrouve beaucoup de romantisme et d’espoir. La plume de Tamara Balliana est fluide et rythmée, et vraiment, c’est un livre dans lequel je me sentais bien et je n’avais pas envie de quitter les personnages à la fin du livre.

Je n’aurai qu’un petit bémol à formuler qui m’empêche de lui décerner la note coup de cœur, c’est que l’auteure n’aborde pas la sexualité de nos deux personnages, alors qu’au vu du thème traité, j’aurais trouvé cela intéressant, et peut-être encore plus émouvant. Mais ce n’est que mon avis. 😉

Bref, Quand l’amour s’en mail est un joli livre que je vous recommande les yeux fermés.

« Dans ma tête, la vie, c’est comme une multitude de routes. Tu as l’autoroute, celle qui va exactement là où tu voulais aller. Parfois, tu es obligé de la quitter pour emprunter un itinéraire secondaire, ou tu choisis même de le faire volontairement. Et tu peux avoir de belles surprises. Même si le chemin est un peu plus long, tu peux rejoindre ta destination initiale, tu prends plaisir à faire ce détour. Tu peux même te retrouver à un endroit où tu n’avais pas prévu d’aller, mais peu importe si au final l’endroit est beau, tu ne crois pas ? »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | 2 commentaires

Point séries #3 – Burden of Truth & You

Coucou tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour parler séries avec mon avis sur deux séries que j’ai découvert récemment. C’est parti ! 🙂

De quoi ça parle ?

Brillante avocate, Joanna Hanley retourne dans sa ville natale pour reprendre un dossier sur des jeunes filles mystérieusement malades.

Mon avis : Excellent !

J’ai découvert cette série complètement par hasard et je l’ai débuté car j’aime beaucoup Kristin Kreuk et la retrouver dans une série mêlant justice et retour au bercail me tentait assez. Pour l’instant, je n’ai vu que la première saison et j’ai adoré car je l’ai quasiment binge-watchée. Dans ces 10 premiers épisodes, Joanna Hanley se voit dans l’obligation de retourner dans sa ville natale pour enquêter sur le cas de jeunes filles tombées mystérieusement malades. Pour ça, elle va s’associer à Billy, qu’elle a connu dans sa jeunesse. Et elle va devoir surtout se réconcilier avec cette ville qu’elle a abandonnée du jour au lendemain quand elle était plus jeune.

Sincèrement, j’ai regardé cette première saison avec beaucoup de plaisir. Si vous êtes à court de séries à regarder, je vous la conseille. J’ai déjà hâte de me plonger dans la deuxième saison, déjà sortie aux USA (et en plus, elle est renouvelée pour une saison 3!).

De quoi ça parle ?

Joe, le gérant d’une librairie new-yorkaise, devient obsédé par Beck, une jeune aspirante écrivaine qui partage sa passion pour les livres et pour la poésie. Persuadé qu’ils sont faits l’un pour l’autre, il va alors se servir des réseaux sociaux pour nourrir son obsession, savoir en permanence où elle se trouve et ce qu’elle fait, et tenter de faire tomber tous les obstacles qui pourraient se dresser en travers du chemin de leur possible romance. Quitte à commettre des actes totalement fous…

Mon avis : Coup de coeur

Je suis consciente d’arriver après la guerre…aha! Ça y est, j’ai ENFIN regardé You, la série dont tout le monde parlait il y a de ça quelques mois ! Et j’ai eu un coup de cœur pour cette folle saison ! Il faut dire que c’est une série très bien écrite, où la tension monte crescendo et où le personnage principal nous dégoûte autant qu’il nous fascine – et d’ailleurs on ne peut s’empêcher de l’aimer et de souhaiter qu’il ne lui arrive pas malheur. Il faut le dire, la force de cette série, c’est également son final surprenant (en tout cas pour ma part, ce fut très inattendu, et je n’ai qu’une hâte, voir la suite). J’ai également beaucoup aimé la voix OFF, omniprésente et toujours intéressante, que ce soit la voix de Joe ou même celle de Beck à certains moments.

Je tire mon chapeau à Penn Badgley qui est juste impressionnant dans ce personnage ! Très très bon choix de casting, il porte la série sur ses épaules de façon très juste. Vivement que Netflix tourne la suite pour voir ce que nous concocte les scénaristes ! J’ai vraiment hâte. 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Séries TV | 8 commentaires

Forever my girl de Heidi McLaughlin

Être une rock star n’aurait jamais dû m’arriver. J’avais ma vie toute planifiée. Jouer au football au lycée. Rentrer à la NFL. Me marier avec mon amour de jeunesse et vivre heureux jusqu’à la fin des temps. J’ai brisé nos coeurs le jour où je lui ai annoncé que je partais. J’étais jeune. J’ai pris la bonne décision pour moi, mais la mauvaise pour nous. J’ai déversé mon âme dans ma musique, mais je ne l’ai jamais oubliée. Son parfum, son sourire. Et maintenant, je suis de retour. J’espère que je pourrais m’expliquer après tout ce temps. Je veux toujours qu’elle soit ma «Forever Girl».

Mon avis : Hello les loulous ! On se retrouve pour parler lecture avec mon avis sur le livre Forever My girl de Heidi McLaughlin. J’étais toute folle quand j’ai vu que Juno Publishing allait nous proposer la version française de ce bouquin vu que j’avais adoré le film adapté, sorti l’année dernière. Mais voilà, tout en reconnaissant les qualités de ce livre, j’avoue ne pas avoir été emballée plus que ça. Aussi vite lu, aussi vite oublié, je ne retiendrai rien de marquant…

Je pense que je n’ai pas trop accroché à la plume d’Heidi McLaughlin (ou peut-être à la traduction). Tout s’enchaîne très vite, et on perd un côté crédible qui pour moi me parait toujours important. J’ai eu du mal à m’attacher aux personnages, surtout à Liam, alors que je l’adore dans la version ciné (peut-être qu’Alex Roe n’y est pas étranger, c’est clair!). Par ailleurs, en ayant vu le film avant, j’ai trouvé assez sympathique de voir les différences et les choix pris pour adapté cette oeuvre. Car sachez qu’il y a de nombreux changements, certains qui sont plus sympas dans le film, selon moi.

Mais Forever my girl n’est pas une mauvaise romance pour autant. On retrouve tous les ingrédients que j’aime voir habituellement, et je l’ai lu assez rapidement car j’avais envie de voir nos personnages principaux retrouver le bonheur ensemble. Mais voilà, disons qu’elle n’entre pas dans les livres que je prendrai plaisir à relire. 🙂

« D’habitude, j’avais une réponse pour tout, mais alors que je plongeais dans ses yeux, je ne sus pas quoi lui dire, car il n’y avait pas de réponse appropriée. »

La couverture VO !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | 2 commentaires

Nous finirons ensemble, réalisé par Guillaume Canet

Préoccupé, Max est parti dans sa maison au bord de la mer pour se ressourcer. Sa bande de potes, qu’il n’a pas vue depuis plus de 3 ans débarque par surprise pour lui fêter son anniversaire ! La surprise est entière mais l’accueil l’est beaucoup moins… 
Max s’enfonce alors dans une comédie du bonheur qui sonne faux, et qui mettra le groupe dans des situations pour le moins inattendues. Les enfants ont grandi,  d’autres sont nés, les parents n’ont plus les mêmes priorités…  Les séparations, les accidents de la vie… Quand tous décident de ne plus mettre de petits mouchoirs sur les gros bobards, que reste-t-il de l’amitié ?

Mon avis : Coucou tout le monde! Aujourd’hui, je vous retrouve pour parler cinéma avec mon avis sur Nous finirons ensemble qui n’est autre que la suite du film Les petits mouchoirs, sorti il y a déjà 8 ans. Je ne vais pas vous mentir, je n’y allais pas vraiment convaincue car mon souvenir du premier film n’était pas si fabuleux que ça ! En effet, je me rappelle d’un film assez lent, qui certes m’avait fait rire, mais qui ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. Mais au vu des critiques très positives florissant un peu partout, je me suis décidée à y aller, et bon sang, je ne regrette absolument pas, j’ai ressenti un merveilleux coup de cœur tout au long de mon visionnage.

Nous finirons ensemble, c’est des rires, des larmes, des émotions fortes. Bref, la vie quoi. J’ai ressenti chaque passage de ce film très intensément et je me suis attachée à tous les personnages. Au début du film, on retrouve notre bande d’amis plutôt en souffrance vu que ça fait 3 ans que Max a tiré un trait sur ses proches et que tout le monde semblent en souffrir. Les 60 ans de ce dernier approchant, toute la bande souhaite se retrouver pour le fêter…mais évidemment, rien ne va se passer comme prévu. Et c’est là que tient la richesse du film. En face de nous, on assiste à un beau film choral où les doutes et les peurs de chaque personnage vont s’entrechoquer. J’aime les films où les personnages évoluent, cherchent et trouvent du sens. Et c’est tout à fait le cas ici. Et puis, tous ces personnages sont profondément humains, proches de nous de par leurs forces et leurs failles. J’y ai d’ailleurs laissé de nombreuses larmes et j’ai eu un véritable coup de cœur pour le jeu de Marion Cotillard, que je trouve divine dans le rôle de Marie !

L’humour est bien présent. Nous étions peu dans la salle de cinéma et j’ai pourtant ressenti une belle ambiance. C’est un film où on se sent bien, un peu comme à la maison, et ça m’a fait beaucoup de bien ! Et pour finir cette chronique, je mettrai en avant le talent de François Cluzet qui, même s’il est détestable la moitié du film (lol), est un excellent acteur et qui porte une grande partie du film sur ses épaules.

Bref, Nous finirons ensemble est un petit bijou. Merci Guillaume Canet ! Quel plaisir de sortir du cinéma en ayant traversé toutes ces belles émotions.

Le truc en + : Guillaume Canet garde un souvenir très douloureux des Petits mouchoirs. Ce projet est né suite à un grave problème de santé qu’il a connu en 2009 et qui a failli lui coûter la vie : un staphylocoque doré doublé d’une septicémie. Lorsqu’il était à l’hôpital, aucun de ses amis n’est venu le voir et c’est ce constat amer sur l’amitié qui lui a donné envie d’écrire cette histoire. Le tournage fut ensuite très difficile, notamment pour des raisons liées à la canalisation du groupe d’acteurs, et le jour de la sortie du film, l’un de ses amis s’est tué en moto.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Pause Cinéma ! | 12 commentaires