ON LIT/REGARDE QUOI CETTE SEMAINE ? #23

Nouvelle semaine! Du coup, petit tour d’horizon sur ce que je compte lire et regarder durant ces 7 prochaines jours. Let’s go! 🙂

Côté lecture, j’aimerais lire Love is a dirty game de N.C Bastian et Un happy end pour moi aussi de Mélanie Lacroix, que j’ai obtenu sur Netgalley, ainsi que L’année après toi de Nina De Pass.

Côté cinéma, j’aimerais voir Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part et La Voie de la Justice.

Et puis côté série, j’ai très envie de débuter la saison 6 de Grace & Frankie.

MES SHOOTINGS PRÉFÉRÉS DU MOIS DE JANVIER !

Hello tout le monde ! Nouvel article aujourd’hui et je vous retrouve pour mes shootings photo préférés du mois. Let’s go !

Taylor Swift – Vogue – Janvier 2020
Daisy Ridley – GQ – Janvier 2020
Charlize Theron – F Magazine – Janvier 2020
Sebastian Stan – Men’s Health – Janvier 2020
Zendaya – Elle Russia – Janvier 2020
Saoirse Ronan – Vogue Korea – Janvier 2020

Calder & Eden, mon avis sur la duologie de Mia Sheridan

Calder a grandi au sein d’une communauté religieuse au coeur des Etats-Unis. Ses membres obéissent aux ordres d’un gourou qui a banni tout progrès technique et les isole du reste du monde. Si Calder n’a pas eu la même enfance que les autres petits Américains, il est plutôt heureux de grandir là, entouré de sa famille et de ses amis. Mais le jour où Eden arrive dans la communauté, les choses vont commencer à changer pour lui. Cette petite fille doit devenir, à l’âge adulte, la compagne de leur leader et elle est la clef d’une prophétie plutôt inquiétante pour la communauté. Il est interdit à Calder, simple travailleur agricole, de fréquenter Eden qui grandit auprès des membres les plus puissants de la secte. Pourtant, il va se nouer entre eux une relation amicale qui se transforme au fil des années en un amour fusionnel et profond. Quel avenir ont-ils dans une communauté où leur passion est interdite ? Mais est-il possible d’y résister ?

Mon avis : Coucou tout le monde! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur Calder & Eden, la duologie de Mia Sheridan sortie l’année dernière. Cette auteure fait sans aucun doute partie de mes préférées. J’ai eu plusieurs coups de cœur pour certaines de ses œuvres et c’est toujours un véritable plaisir de retrouver sa plume. J’ai un peu traîné pour me procurer ces deux romans-ci, mais une fois que j’ai plongé dedans, je n’ai plus pu en sortir. J’ai tout simplement adoré. 🙂

Quelle histoire d’ailleurs! Je pense que je vais avoir un peu de mal à exprimer mon ressenti en détails… Mia Sheridan a toujours le génie de nous sortir des histoires fortes, différentes même, où la romance n’est pas le seul élément central. Dans Calder & Eden, il va surtout être question de secte, et d’une histoire d’amour interdite au sein de cette communauté. C’est une histoire haletante, frissonnante même… Un vrai page turner qui m’a fait lire très tard et puis très tôt le matin, dès mon réveil. C’est un peu le genre de livre qui vous obsède, qui vous tient en haleine et dont vous passez votre temps à avoir peur pour les personnages.

Ce qu’il y a de magique également avec la plume de l’auteure, c’est la force des scènes d’amour. Je pense qu’il n’y a qu’avec elle que je dis ça, mais les scènes les plus magnifiques de ces livres sont celles où les personnages se retrouvent (dans le tome 2, j’ai d’ailleurs pleuré comme un bébé à deux reprises). L’amour transperce chacune des pages et c’est ce qui fait que c’est le genre de lecture qu’on n’oublie pas.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré ! Et c’est sans hésiter que je vous recommande cette duologie !

« Je songeai que même si la vie pouvait se montrer horrible et sidérante, terrible et tragique, elle était aussi pleine de moments d’une beauté bouleversante. »

Les couvertures VO

D’autres livres de Mia Sheridan :

Toi plus que tout
L’honneur de Preston
La promesse
Archer’s voice

Zoom sur Cyrano de Bergerac (Au cinéma et au théâtre)

Hello tout le monde! Nouvel article aujourd’hui. Pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous le savez peut-être mais j’ai reçu un cadeau d’anniversaire de foooolie pour mes 30 ans. Ma meilleure amie m’a emmené voir l’adaptation de la pièce de Cyrano de Bergerac par Jamie Lloyd avec James McAvoy dans le rôle titre.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

🎉 Mes 30 ans 🎉 28 décembre 1989 – 28 décembre 2019 Ça y est, j’ai 30 ans! 🎉😍 J’ai passé une formidable journée et soirée hier, et tout ça orchestré par ma sœur @keeelly03 ! 💕 Je suis trop chanceuse. 😭 Et en plus de ça, j’ai eu la chance (et encore, le mot est si faible) de recevoir un cadeau de ma meilleure amie @hellow_submarine qui m’a littéralement coupé le souffle… Le 11 janvier, nous partons à Londres voir la pièce Cyrano de Bergerac avec @jamesmcavoyrealdeal dans le rôle principal. Autant vous dire que j’ai hyperventilé et pleuré. 😭😂 Au delà de la pièce, c’est aussi revivre un moment comme on en a tant partagé. 💜 (Bon j’écris ça et je chiale @marine_fawkes mdr). Quand on vous dit que « La vie ce n’est pas seulement respirer. C’est aussi avoir le souffle coupé », hé bien j’en ai eu l’exemple hier. Je t’aime comme une tonne de saumon fumé (bravo à celui qui aura la référence ciné). 💜❤️💜 #birthday #30years #love #family #friends #bestfriend #Jamesiloveyou

Une publication partagée par Kim 🎄🦌 (@kimysmile) le

Vu que mon anglais n’est pas parfait, je me suis plongée dans l’univers de Cyrano en regardant deux films (j’avais également commencé à lire la pièce de théâtre écrite par Edmond Rostand mais je ne l’ai pas terminée – c’était un peu compliqué à lire, et je préférais découvrir l’histoire de façon cinématographique #Shameonme). Aujourd’hui, je vous ai donc compilé mes différents avis sur les films et l’adaptation de la pièce de théâtre. Let’s go!

La première oeuvre que j’ai découvert, c’est Edmond, réalisé par Alexis Michalik et sorti l’année dernière. Je l’ai tout simplement adoré. Dans ce film, on va donc faire la connaissance d’Edmond Rostand, auteur de la pièce Cyrano de Bergerac. Au travers ce métrage, on va apprendre la genèse de la création de la pièce et tout ce qui a pu influencer l’auteur. Le casting est juste top (Mention spéciale pour Thomas Solivères qui est juste excellent!) et vraiment, l’histoire se suit avec beaucoup de plaisir. J’ai trouvé la réalisation passionnante, et je ne me suis pas du tout ennuyée. Le film est enjoué et possède un panache qui n’a rien à envier aux œuvres précédentes. 🙂

Et puis évidemment, je ne pouvais pas y échapper, j’ai regardé la version de Cyrano de Bergerac de 1990, réalisé par Jean-Paul Rappeneau et avec dans le rôle-titre Gérard Depardieu. Bien que j’ai trouvé le film assez long, j’ai juste été subjuguée par la prestations des acteurs (et surtout celle de Depardieu, il faut le dire). J’ai apprécié découvrir cette oeuvre, bien que tragique. Et c’était assez sympa de voir ce film après Edmond car j’ai adoré la scène du balcon dans le film avec Thomas Solivères et la voir prendre forme dans Cyrano de Bergerac était vraiment intéressant (et ça reste d’ailleurs ma scène préféré – également dans la pièce de théâtre dont je vais vous parler ensuite). Bref, un casting au service d’une pièce de théâtre (quasi conservée mot pou mot dans le film) qui ne laisse pas indifférent, c’est certain !

Et pour terminer, j’ai gardé le meilleur pour la fin, il faut le dire! En allant voir la pièce de Jamie Lloyd, j’ai assisté à une expérience théâtrale que je n’avais jamais vécue auparavant (et pourtant, du haut de mes 30 ans, j’ai déjà été voir de nombreuses pièces et spectacles!). Pour tout vous avouer, au début, j’ai eu peur car ma compréhension de la langue n’était pas très bonne. Mais en connaissant bien l’histoire, j’ai pu rapidement bien profiter de ce qui nous était montré et m’ancrer complètement dans le récit.
C’est assez drôle, mais Cyrano de Bergerac, c’est quand même une pièce de cape et d’épée où le personnage principal a un nez assez proéminent. Mais ici, rien de tout ça. Chaque acteur est habillé normalement et sur scène, il n’y a que des chaises et des micros. Et là, vous vous prenez une claque, surtout au niveau de l’interprétation des acteurs (Bon, James McAvoy en tête – et je vous jure d’être super objective, mon amour pour lui s’est juste décuplé ahaha). C’est plein d’émotions, c’est fort, et tout m’a semblé si actuel, c’est dingue ! Certaines choses sont changées par rapport à l’histoire de base, mais c’est une adaptation, donc ça ne m’a pas gêné du tout.
Au niveau théâtral, la mise en scène est assez exceptionnelle, que ce soit dans les jeux de regards et la façon de rendre certaines scènes clés de la pièce (Celle du balcon par exemple est brillante d’inventivité).
Encore à l’heure où j’écris ces lignes, je me sens encore toute fébrile rien que d’y repenser. Vous savez, ça fait partie des moments qui vous marquent pour longtemps…
Enfin bref, je pourrai faire des éloges sans plus pouvoir m’arrêter, mais c’est un coup de cœur absolu. Merci ma petite Marine, si tu me lis, tu sais déjà tout, mais tu as réalisé un de mes rêves, et ça n’a pas de prix.

Little Women, réalisé par Greta Gerwig

Une nouvelle adaptation des « Quatre filles du Docteur March » qui s’inspire à la fois du grand classique de la littérature et des écrits de Louisa May Alcott. Relecture personnelle du livre, Les filles du Docteur March est un film à la fois atemporel et actuel où Jo March, alter ego fictif de l’auteur, repense à sa vie.

Mon avis : Hello tout le monde! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur Little Women, sorti au cinéma en France en ce début d’année. Pour l’anecdote, je suis belge et j’ai donc été obligée de traverser la frontière pour aller voir ce film vu que par chez moi, il ne sort que mi-février. Logique quand tu nous tiens… Je suis ravie de l’avoir découvert car pour ma part, je ne connaissais pas l’histoire des filles du Dr March. Je n’ai ni lu le livre, ni vu les adaptations qui ont suivies, et fleuries au fil des années. Donc autant dire que j’y allais sans AUCUN à priori, et surtout pour le casting 4 étoiles!

Et j’en ressors satisfaite dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé ! L’histoire se suit avec beaucoup d’intérêt et la réalisation donne du rythme à l’histoire. On est dans une alternance de passé/présent (qui est bien menée) et c’est assez sympa de découvrir les filles à des moments différents de leur vie. Le casting sert totalement le film, et j’ai apprécié l’ensemble des actrices (et acteurs). Je regrette simplement d’avoir été obligée de la voir en VF, car certains passages perdent en crédibilité à cause de ça (Le personnage d’Amy dans la période de l’enfance est vraiment désagréable à écouter et très « gaga »). Malgré la qualité du casting, j’ai trouvé que l’écart d’âge entre l’enfance et la vie adulte n’était pas très clair, et pas très cohérent (surtout avec Beth en fait). Elles semblent tellement avoir le même âge que je me suis un peu perdue.

Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est ce portrait de femmes, liées comme jamais, avec tout ce qu’elles peuvent traverser dans la vie. Les petits et grands bonheurs, mais aussi les drames. Et j’ai été beaucoup émue tout le long, il faut le dire. On sent que Greta Gerwig a voulu en faire un film féministe et tendre à la fois, où l’amour ne semble pas être la réponse à tout. Malgré tout, le film n’échappe pas à quelques longueurs (mais je trouve ça presque inévitable au vu du propos) et je l’ai trouvé un peu long par moment.

Bref, j’ai beaucoup aimé et j’ai quelques mini-réserves c’est sûr, mais sincèrement, je ne peux que vous le conseiller, autant pour le casting, que pour la réalisation ! 🙂

Le truc en + : Les Filles du Docteur March porte à l’écran le roman de Louisa May Alcott qui a déjà donné lieu à bon nombre d’adaptations. À l’origine, le livre a été publié en deux parties : l’enfance des sœurs March puis leur vie une fois adultes. Greta Gerwig a décidé de rompre cette chronologie en mettant en place des allers-retours entre les deux périodes avec pour fil rouge l’histoire de Jo.

Hell’s wings. 1, Shadow de Lily Hana

Abandonnée à la naissance, Lexie a eu une enfance difficile. Jusqu’au moment où, à 16 ans, elle s’est liée d’amitié avec Zaïa et a décidé de prendre son destin en main. Pour survivre, les deux jeunes femmes se sont offertes aux regards des hommes devant une webcam. Quand toutes les économies amassées grâce à son travail de strip-teaseuse sont dérobées, Lexie est contrainte de rejoindre aux États-Unis la seule personne en qui elle a confiance : son meilleur ami, membre du redoutable gang de bikers des Hell’s Riders. Elle y rencontre Shadow, un homme à l’envoûtant regard. Lexie ne le sait pas, mais il a fait partie de ses admirateurs et il rêve de posséder ce corps qui l’a tant fait fantasmer sur Internet. Mais avec ce biker à l’âme torturée, le jeu de la séduction va se révéler particulièrement dangereux… Dans le monde sans pitié des bikers, les sentiments ont-ils une place ?

Mon avis : Hello les loulous! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur un bouquin qui sort demain, le 16 janvier, chez Juno Publishing, une maison d’édition que j’affectionne particulièrement. Malheureusement, avec ce titre, ça ne l’a pas vraiment fait avec moi et je vous expliquer pourquoi! 🙂

Dans Shadow, on rencontre deux personnages plutôt écorchés vifs, ou en tout cas qui n’ont pas été épargnés par la vie. J’avoue que l’univers des bikers n’est pas celui que j’affectionne le plus (bon, à part pour la saga Black Riders de C.J. Ronnie qui doit être ma préférée du genre!) et ce pour plusieurs raisons : la considération de la femme déjà… Alors, évidemment, je sais qu’il faut se mettre dans la tête qu’on est dans un univers spécifique, mais j’arrive pas trop à m’y faire. Et puis, je vous avoue qu’avec cette histoire, j’ai eu du mal avec l’omniprésence des scènes de sexe un peu too much.

Evidemment, je pense que ce premier tome de la saga Hell’s wings pourra plaire aux fans d’univers semblables. Il regorge des ingrédients habituels selon moi. Et puis, les personnages sont sympas et j’ai apprécié leur façon d’évoluer ensemble.

Et puis, je vous avoue que malgré tout, je lirai très certainement la suite, car j’ai apprécié les autres personnages dont on parle dans ce premier tome, et malgré tout, j’ai envie de laisser sa chance à cette saga. C’est une saga qui a du potentiel, et j’espère qu’il sera plus exploité dans la suite.

« Certaines personnes disent n’avoir jamais connu l’amour, alors qu’il n’y a pas plus faux. L’amour est partout, dans un regard, un souffle, au bout des lèvres de deux amants. Mais il est aussi dans le regard d’une mère, le rire d’une amie, les larmes d’un homme ayant perdu ce qu’il a de plus cher au monde. L’amour est tout autour de nous, chaque seconde, chaque jour. »

Manhattan Lockdown, réalisé par Brian Kirk

Une course-poursuite infernale pour appréhender deux tueurs de flics à New York. L’inspecteur Davis est prêt à tout pour les coincer, d’autant qu’une gigantesque machination se dessine derrière leurs agissements. Pour les piéger, il va complètement isoler l’île de Manhattan, fermant l’ensemble de ses ponts, dans une spectaculaire opération… La traque peut commencer.

Mon avis : Hello tout le monde! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur Manhattan Lockdown, sorti au cinéma récemment. Un thriller haletant qui m’a fait passer un très bon moment. Certes assez classique dans sa construction (et son dénouement), le métrage a tout de même la bonne idée de miser quasi entièrement sur son rythme. Et on peut dire que ça marche très bien. Il dure à peine 1h40, du coup, on ne ressent aucun ennui et le scénario va droit au but… La réalisation est bonne et je n’ai d’ailleurs rien à lui repprocher de particulier.

Côté casting, on retrouve l’excellent Chadwick Boseman (notre T’Challa de Black Panther), mais aussi Sienna Miller, Taylor Kitsch ou encore J.K Simmons. Du beau monde, et du talent mis à profit! J’ai beaucoup aimé que le film se passe sur peu de temps, ça rajoute une dimension encore plus oppressante et ça maintient l’attention du spectateur. Les plans de la ville de nuit sont assez sympa et ça rend très bien visuellement.

Brian Kirk mise donc ici sur un thriller efficace, même si pas particulièrement marquant non plus. Je recommande mais plutôt en DVD qu’au cinéma. 🙂

Le truc en + : Le film est mis en scène par Brian Kirk, à qui l’on doit de nombreux épisodes de séries prestigieuses comme Boardwalk Empire, Game of Thrones ou Luther, laquelle se centrait déjà sur un policier, joué par Idris Elba. 

ON LIT/REGARDE QUOI CETTE SEMAINE ? #22

Nouvelle semaine! Du coup, petit tour d’horizon sur ce que je compte lire et regarder durant ces 7 prochaines jours. Let’s go! 🙂

Côté bouquins, je suis en train de lire Aux livres exquis de Fanny Vandermeersch. Et j’aimerais également lire Qui m’aime me le dise! de Sophia Peignot et Be my baby de Lily Tortay.

Côté cinéma, Little Women n’étant pas encore sorti en Belgique, nous allons, pour l’anniversaire d’une amie, aller jusqu’à la frontière pour pouvoir enfin découvrir le long-métrage que l’on attend ! Sinon, dans les sorties de la semaine, c’est Judy qui me tente le plus. 🙂

Et puis côté séries, je vais continuer You, et j’espère enfin finir cette saison 2.

Histoire d’@ de Laure Manel

Il est parti sans se retourner vers New-York qui lui tendait les bras. Et l’a laissée dans une incompréhension majeure. Douze ans après, il réapparaît derrière son écran, et commence alors une correspondance par mail, comme une conversation. L’occasion d’évoquer les souvenirs, et de se parler de leur vie. Mais quand le passé resurgit, comment le présent pourrait-il ne pas être ébranlé ? Un roman épistolaire moderne qui rend hommage à l’amitié, questionne l’amour, et interroge les choix de vie.

Mon avis : Hello, hello! Nouvel article aujourd’hui où je vais vous parler de mon premier coup de cœur littéraire de l’année. Et on est que le 11 janvier, autant dire que c’est du rapide ! Pour la petite histoire, sachez qu’en fait, ce nouveau roman (paru directement en poche) est en fait le tout premier roman écrit par Laure Manel, et sorti d’abord en auto-édition. Histoire d’@ est un roman épistolaire (du 21ème siècle bien sûr, ce ne sont que des mails – et parfois SMS) et il faut savoir que j’adore ça – et que j’en lis bien trop peu à mon goût.

Laure Manel a su me toucher d’une manière que je n’avais pas vu arriver. D’ailleurs, je n’ai pas pu m’empêcher de lire et pour l’anecdote, j’ai lu une grande partie de ce livre dans mon bain 😂😂, et il était glacial quand j’ai terminé cette histoire, mais honnêtement, impossible de m’arrêter aha. Histoire d’@ est totalement addictif et passionnant à lire. J’ai tellement aimé les personnages, Cyril et Mathilde, et leurs échanges. C’est sensible, et une nouvelle fois, l’auteure pose question quant à nos choix. Une thématique qui semble plaire à l’auteure et que l’on retrouve dans son précédent roman L’embarras du choix ! Comme à chaque fois, la plume de l’auteure fait mouche et a un côté addictif qui nous tient vraiment en haleine. Je n’avais qu’une envie, que les deux personnages puissent se voir, d’une manière ou d’une autre et tout s’est enchaîné à la perfection pour moi.

Bref, Laure Manel fait définitivement partie de mes auteures contemporaines préférés et je ne peux que vous encourager à lire ses romans, en commençant, pourquoi pas, par celui-ci. 😍

« Je te souhaite d’aller mieux et que ton bonheur redevienne flamboyant. Aimer, c’est aussi ça : vouloir que l’autre soit heureux, même de loin, même si ce n’est ni avec ni grâce à nous. »

Vous reconnaissez ce film culte ? aha

D’autres livres de Laure Manel :

L’embarras du choix
L’ivresse des libellules
La délicatesse du homard
La mélancolie du kangourou

#MovieChallenge20 – Ma participation

Hello tout le monde! Cette année, j’ai très envie de participer au challenge organisé par Lilylit et Tinalakiller !

Règles du jeu

Le concept est simple : il faut regarder un film pour chaque catégorie, durant l’année 2020. Les films choisis peuvent être sortis cette année, ou pas (mais certaines catégories imposent une date de sortie).

Possibilité de tenir compte du Challenge sur les réseaux sociaux, SensCritique, nos blogs, ou simplement le faire chez nous, avec un petit carnet pour noter les films vus par exemple.

Pour ma part, je ferai un récapitulatif sur une page dédiée, sur le blog ! 🙂

Le Movie Challenge fonctionne avec 4 paliers. On remporte une médaille tous les 10 films vus.

Une page sur le blog de Lilylit tiendra la liste des gagnant(e)s de chaque médaille, donc surtout, quand vous passez un palier, signalez-vous !

Les paliers

10 catégories remplies > Movie Challenge en chocolat

20 catégories remplies > Movie Challenge de bronze

30 catégories remplies > Movie Challenge d’argent

40 catégories remplies > Movie Challenge d’or

Les catégories

  • Un film dont le titre est issu d’une chanson
  • Un film avec un(e) journaliste
  • Un film réalisé par une femme
  • Un film avec une voix off
  • Un film qui se déroule à la campagne
  • Un buddy movie
  • Un film avec un personnage atteint d’un handicap
  • Un court-métrage
  • Un film qui n’est pas sorti en salles en France
  • Un film choral
  • Un premier film
  • Un film sur le monde du travail
  • Un film réalisé par un(e) acteur/trice qui joue dedans
  • Un film tourné dans la région de mon enfance
  • Un survival
  • Un film qui se déroule avant le XXe siècle
  • Un film avec un caméo de réalisateur/trice
  • Un film d’animation européen
  • Un film qui n’est ni en anglais ni en français
  • Un film dont l’affiche est jolie
  • Un film français d’avant 1980
  • Un film avec un titre en un mot
  • Un film qui aurait dû avoir un Oscar
  • Un film adapté d’une pièce de théâtre
  • Un film en noir et blanc
  • Un film qui m’a fait découvrir un(e) acteur/trice
  • Un film avec un meurtre
  • Un film avec un jeu
  • Un film sorti l’année de naissance d’un de mes parents
  • Un film avec une scène chantée ou dansée
  • Un film avec un(e) acteur/trice que j’adore
  • Un film féministe
  • Un film muet
  • Un film avec un titre comestible
  • Un western
  • Un film adapté d’un livre que j’ai lu
  • Un film autour d’une grossesse
  • Un film d’un(e) réalisateur/trice asiatique
  • Un film de guerre
  • Un film ayant remporté le prix d’interprétation à Cannes

Retrouvez donc mon avancée dans ce challenge ici. A mi-parcours, je ferai également un récapitulatif ! 🙂

Bon challenge à ceux qui participent !

1 2 3 190