PS : oublie-moi! d’Emma Green

Léonore est belle comme le jour, mais elle vit dans l’ombre pour cacher son plus gros complexe et son plus douloureux secret. Pourtant, quand une agence de mannequins atypiques s’intéresse à elle, elle y voit une chance de se reconstruire. Mais ses espoirs se brisent lorsqu’elle découvre l’identité de son nouveau boss : Wolf Larsson, le garçon qu’elle aimait et qui a bien failli la détruire. Il fut son premier amour, son bourreau, son pire cauchemar… Huit ans après le drame, elle est devenue une lionne prête à tout pour survivre. Lui a gardé ses mots féroces et ses yeux de loup.Elle va devoir lui pardonner. Il va devoir se racheter. Pour raviver la flamme qui brûle encore entre eux, malgré tout.

Mon avis : Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler romance, avec mon avis sur le dernier roman du duo Emma Green. 🙂 Quand je ferai mon bilan de l’année dans quelques mois, il est clair qu’Emma Green sera dans mon top de découvertes d’auteurs. Je suis vraiment ravie d’avoir plongé tête la première dans les romances de cet incroyable duo, car jusqu’ici, je n’ai encore jamais été déçue.

Dans PS : oublie-moi, on suit un schéma qui me plait énormément : deux personnes qui se sont connues par le passé et qui se retrouvent des années plus tard, avec toute la rancœur encore bien présente. Wolf et Léo vont devoir prendre sur eux afin de se reconstruite au contact de l’un de l’autre. Emma Green nous offre ici un roman plein d’émotions. En plus, les auteures parviennent à traiter de sujets sensibles par rapport à l’acceptation de soi et l’image que l’on renvoi aux autres. J’ai vraiment été touchée par tout cet aspect. En plus, ça sonne très juste !

La romance est très belle, et sonne telle une évidence, et ce, malgré les obstacles qui se dressent contre nos héros. J’ai beaucoup apprécié les personnages secondaires, qui ont tous leur particularité et qui prennent vraiment part à l’histoire, de façon significative. Et c’est assez important que pour le mentionner. PS : oublie-moi est également un roman sur la quête de rédemption, sur le pardon, et on ne peut qu’être profondément touché par les mots des auteures.

Ainsi, je ne peux que vous conseiller ce roman qui est vraiment très bon. Des personnages forts et une belle histoire, que demander de plus ? 🙂

« En réalité, chaque être se livre avant même de parler, juste en se montrant tel qu’il est. Un physique, ce sont des traits, des lignes qui racontent une histoire, le dessin d’une vie. Ils expriment une sensibilité, un destin subi ou accepté, portent les stigmates des épreuves rencontrées, des combats perdus, des luttes victorieuses. Cette beauté-là est crue, vraie, vivante. Extraordinaire. »

D’autres livres d’Emma Green :

Une toute dernière fois
It’s raining love

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | 6 commentaires

Wild rose, réalisé par Tom Harper

A peine sortie de prison et de retour auprès de ses deux enfants, Rose-Lynn n’a qu’une obsession : quitter Glasgow pour devenir chanteuse de country à Nashville. Tiraillée entre sa passion et ses obligations de mère, la jeune femme va devoir faire des choix…

Mon avis : Hello, hello ! Aujourd’hui, on se retrouve pour parler cinéma avec mon avis sur Wild Rose, vu en salles avant mon départ en vacances. Je n’avais pas pris le temps de vous en parler et je suis contente d’y remédier car j’ai passé un joli moment en visionnant ce film. La bande-annonce était vraiment prometteuse, et je suis contente d’avoir eu l’occasion de le découvrir sur grand écran. Malgré tout, il n’est pas le coup de cœur espéré et j’ai quelques réserves concernant certains points…mais dans l’ensemble, Wild Rose est un chouette film sur plusieurs thèmes, mais avec au centre l’amour de la musique country.

Dans ce long-métrage, on rencontre donc Rose-Lynn, qui sort de prison pour on ne sait quelle raison. On comprend tout de suite qu’elle rêve de devenir une grande chanteuse country et ce, au détriment de tout le reste, dont ses deux enfants… Malheureusement, en Angleterre, la musique country n’est pas si célèbre qu’aux USA et elle rêve donc de partir pour Nashville, quitte à laisser ses petits derrière elle… Wild Rose nous met face à nos rêves, ceux qu’on ne parvient pas à réaliser, ceux qui nous prennent au plus profond de nos tripes…ceux qui surpassent tout le reste. Rose-Lynn m’a touchée dans la force qu’elle met dans ses espoirs même si à force, plus personne ne croit en elle…. Le film est fort en ce sens et est intéressant dans sa manière de traiter son sujet. L’actrice principale a une voix sublime et donne une empreinte très jolie au film !

Malheureusement, j’ai ressenti un côté brouillon arrivé aux 3/4 du film. J’aurai aimé que la partie « voyage » survienne plus tôt car après, je trouve que la scène finale-certes très belle- arrive comme un cheveu sur la soupe et c’est dommage. Le film ne m’a pas embarquée autant que je l’aurai voulu. Certains personnages secondaires prennent trop de place à certains moments, pour disparaître ensuite. Il m’a également manqué un peu d’émotions. Wild Rose ne m’aura pas pris aux tripes comme j’aurai pu le croire quand j’ai vu la bande-annonce.

Bref, un bon moment mais qui ne restera pas gravé, simplement. Je vous le conseille tout de même car je reste persuadée qu’il vaut le coup d’œil.

Le truc en + : Productrice des Suffragettes et de Rendez-vous à Brick LaneFaye Ward est constamment à la recherche de projets qui brossent avec réalisme des portraits de femmes.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Pause Cinéma ! | 6 commentaires

Bilan du mois – Juillet 2019

Coucou à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article. Petit récap de ce que j’ai vu et lu pendant le mois de juillet. C’est parti !

Les livres

Ma meilleure lecture du mois :

Et les autres :

Les films

Le meilleur film du mois :

Et les autres :

Les séries

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Rendez-vous | 13 commentaires

The Ivy chronicles. 3, Délices de Sophie Jordan

Sérieuse, en manque d’expérience, Georgia veut s’affranchir de l’image de gentille fille qui lui colle à la peau. Alors qu’elle se rend au club libertin, elle rencontre Logan, le frère d’un ami. Ce véritable tombeur la renvoie chez elle, estimant qu’elle n’a pas sa place dans un tel lieu. Mais Georgia lui prouve le contraire en lui offrant un baiser audacieux. Malgré son caractère frivole, Logan reconnaît l’attirance qu’il éprouve pour Georgia et les sentiments qu’il développe à son égard. Or la jeune femme doute. S’il est beau comme un dieu, est-il digne de confiance ? Et à son côté, peut-elle vivre librement ses désirs ?

Mon avis : Hello, hello! On se retrouve aujourd’hui pour parler lecture avec mon avis sur le troisième tome de la Saga The Ivy Chronicles de Sophie Jordan. Pour rappel, les tomes ne sont pas des suites à proprement parlé mais plutôt des tomes compagnons. On a donc des nouvelles des couples des précédents romans tout en se consacrant à une nouvelle histoire (et j’avoue que c’est ce que je préfère). Il faut d’abord savoir que Sophie Jordan est l’une de mes auteures de romance préférées et que je ne loupe aucune de ses sorties françaises, dans le genre de la romance en tout cas (parce qu’elle publie également dans d’autres genres littéraires).

Dans cette histoire, on va donc rencontrer Georgia, toujours jugée comme l’éternelle petite fille sage au destin quasiment tout tracé et qui souhaite un peu s’affranchir et sortir de sa zone de confort. En suivant l’une de ses amies dans un club libertin, elle va revoir Logan, qu’elle connait déjà vu que c’est le frère d’un de nos héros précédent et entre-eux, des émotions assez contradictoires vont faire surface au fil des pages. Au début, j’ai eu un peu de mal de voir un Logan si jeune (à peine 18 ans) mais en fait, on l’oublie assez vite car son personnage est intéressant et bien écrit. J’ai adoré voir Georgia évoluer à son contact et voir les sentiments naître entre ces deux-là.

Le roman est assez court donc les événements s’enchaînent plutôt vite. Sachez que si vous lisez souvent ce genre, cette jolie histoire d’amour ne vous proposera rien de nouveau. C’est plutôt classique, et le schéma habituel est suivi à la lettre. Mais j’avoue que comme toujours avec cette auteure, j’ai bien accroché et j’ai passé un joli moment. C’est donc ravie que je clôture cette saga et que je vous la conseille ! 🙂

« Tu as joué la petite amie parfaite, la fille parfaite. Tu as peut-être besoin de passer cet été à trouver le parfait toi-même. »

La couverture VO

Les autres tomes de la saga :

The Ivy chronicles. 1, Prémices 
The Ivy chronicles. 2, Supplices

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | Laisser un commentaire

Mes shootings préférés du mois de juillet !

Hello tout le monde ! Nouvel article aujourd’hui et je vous retrouve pour mes shootings photo préférés du mois. Let’s go !

Lily James – Fotogramas Magazine – Juillet 2019
Miley Cyrus – Elle Magazine – Août 2019
Margot Robbie – Glamour Magazine Russia – Août 2019
Shailene Woodley – Marie Claire Magazine Malaysia – Juillet 2019
Robert Downey Jr – Off Camera – Juillet 2019
Millie Bobby Brown – Converse – Juillet 2019
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Personnalités | Laisser un commentaire

Le coup du siècle, réalisé par Chris Addison

Deux jeunes femmes issues de catégories différentes, Joséphine et Penny, débarquent sur la Riviera afin d’escroquer des hommes fortunés. D’abord rivales, elles sympathisent lorsque Penny demande à la première de la prendre sous son aile pour lui apprendre ses tactiques d’escroquerie.

Mon avis : Hello, hello ! Aujourd’hui, je vous retrouve afin de vous parler du film Le coup du siècle, que j’ai eu l’occasion de voir la semaine dernière. Pour tout vous dire, je m’attendais à un divertissement sans prise de tête pour passer un bonne séance de cinéma entre copines…mais en fait, ça n’a pas du tout été le cas. Pour ma part, ça a plutôt été un moment complètement indigeste car vraiment, Le coup du siècle n’est pas bon du tout. Et c’est bien dommage car j’aime beaucoup Anne Hathaway… 

Rien ne va dans ce film. C’est lourd, l’histoire n’a aucun sens (sérieux, aucune cohérence, ni vraisemblance) et puis sincèrement, ma relation avec Rebel Wilson (lol) s’arrête là. Je n’en peux plus de la voir jouer le même rôle. Et ça m’énerve car je sens qu’elle pourrait être intéressante dans un tout autre genre de film. Encore une fois, on a droit à son humour lourdingue où on insiste bien sur le fait qu’elle est grosse (bah oui, il faut encore une énième scène où elle s’empiffre…car bien sûr, c’est trop marrant) et où on ne la montre que sous un jour complètement bête, face à une Anne Hathaway qui n’est intéressante pour pour sa garde-robe (mais que fait-elle dans ce film ? Heureusement, elle joue très bien mais ça ne suffit pas à sauver le film). Et puis, les personnages secondaires sont justes nazes et inutiles… C’est plat et je n’ai ri à aucun moment (et pourtant, j’ai l’humour facile).

Bref, je m’emballe…aha mais pour moi, il n’y a rien à sauver. C’était juste un dégueulis sans saveur et je ne vous le conseillerai même pas pour un dimanche pluvieux. Le coup du siècle est à éviter et puis c’est tout.

Le truc en + : Le Coup du siècle est le remake au féminin du film de Frank Oz de 1989, Le plus escroc des deux emmené par Steve Martin et Michael Caine, qui est lui-même le remake des Séducteurs (1964) avec Marlon Brando.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Pause Cinéma ! | 8 commentaires

Driven de K. Bromberg – Mon avis sur les 4 derniers tomes

Coucou tout le monde! Petit article où je vous partage mes avis sur les 4 derniers tomes de la saga Driven qui concernent à chaque fois un couple différent. Ce sont des histoires indépendantes mais s’insérant dans l’univers de base. Let’s go !
(Si vous voulez lire mon article sur les premiers tomes, c’est par ici).

Une nuit. C’était tout ce que ça devait être. Marquée par la perte de sa soeur, Haddie Montgomery a abandonné toute idée de relations. Tout ce qu’elle souhaitait de Beckett Daniels, c’était une distraction pour échapper durant un petit moment à la peine… Il ne devait y avoir aucun lien, aucune émotion… alors pourquoi ne peut-elle pas chasser les souvenirs de leur nuit mémorable de ses pensées ? Ou le goût de son baiser sur ses lèvres? Haddie a beau essayer de l’oublier, Becks tente sans cesse de lui prouver qu’elle doit vivre dans l’instant. Mais elle est déterminée à éviter tout engagement amoureux, et elle peut toujours se servir de la réapparition de son ex-petit ami pour étouffer le feu que Becks a fait naître en elle… À moins que le sort ne la force à réaliser que ce genre d’attirance n’arrive pas souvent, et qu’une chance d’être aimée vaut tous les risques ?

Mon avis : Je ne pensais pas autant aimer ce tome. C’est assez difficile de passer à une nouvelle histoire qui ne concerne plus des personnages qu’on aime par dessus tout. Bon, ce qu’il y a de bien, c’est qu’au fil de l’histoire entre Rylee et Colton, on a appris à connaître Haddie et Beck et donc, ce sont deux personnages auxquels je me suis fortement attachée.

Et comme d’habitude, K. Bromberg a réussi à retranscrire de belles émotions au travers de ses personnages et au travers de ses mots. Le roman se dévore, c’est une véritable addiction… J’ai vraiment adoré le personnage de Becks, aussi déterminé qu’il puisse être, dans sa dévotion pour Haddie. De plus, l’auteure traite ici de sujets difficiles, surtout concernant son personnage féminin, et je n’ai pu m’empêcher de verser des larmes… C’est vraiment très émouvant, et d’ailleurs maintenant que j’ai lu toute la saga, je pense que ce tome-ci est le plus touchant, il ne peut laisser insensible.

Tout petit bémol par contre sur le fait que Colton et Rylee soient quasiment inexistants dans cette histoire. J’aurais aimé les voir un peu plus. Mais bon, en même temps, je peux comprendre le choix de l’auteure.

Depuis toujours, Hawkin Play, rockeur rebelle au grand coeur, passe derrière son frère jumeau pour réparer ses erreurs. Cette fois, les abus de Hunter, qui mettent le groupe en péril, risquent de coûter à Hawkin un séjour derrière les barreaux. Pour s’attirer les bonnes grâces du juge, Hawke accepte de tenir conférence à la fac locale. Un poste qui inspire aux copains du boysband, un pari : séduire Quilan, l’assistante sexy du professeur. Seulement la fière Quinlan n’est pas une fille facile, et met tout en oeuvre pour échapper aux griffes du rockeur. Alors que le pari est presque gagné pour Hawke, son frère jumeau Hunter, vient s’en mêler, prêt à tout pour lui mettre des bâtons dans les roues…

Mon avis : Dans ce tome 6, c’est la petite sœur de Colton qui est mise à l’honneur et je suis ravie de l’avoir davantage découverte car pour le coup, elle avait peu de place dans les tomes concernant l’histoire d’amour de son grand-frère. L’histoire d’amour entre elle et Hawkin est certes assez classique dans la construction (l’éternel pari qui tourne mal) mais est pleine de rebondissements !

Pour le coup, pas de malheur dans ce roman-ci. Pour dire vrai, ça m’a même fait bizarre car l’histoire est nettement moins dramatique que dans les précédents. Mais en fait, ça fait du bien car c’est frais et amusant par bien des manières. Evidemment, l’auteure n’oublie pas l’émotion et nous emporte autant qu’avec le reste de la saga. Au moins, elle se renouvelle, et on n’a pas l’impression de relire à chaque fois le même livre.

Un bon tome également ! 🙂

Tanner Thomas, correspondant de guerre à l’étranger, accro à l’adrénaline de son métier revient dans l’arène.Pour surmonter la perte d’un être cher, il concentre toute son énergie à dénicher le prochain scoop. Mais lorsqu’il rencontre sa coéquipière, la superbe photojournaliste, Beaux Croslyn, il perd son objectif de vue –; et prend encore plus de risques. Charriant des secrets qu’elle refuse de révéler, Beaux est loin d’être une femme ordinaire. Elle se rapproche malgré tout de Tanner pour se cacher derrière les étincelles de la passion. Mais lorsque le passé de Beaux commence à mettre leur relation –; et leurs vies –; en danger, Tanner est déterminé à faire éclater la vérité. Quitte à la pourchasser jusqu’aux confins de la terre…

Mon avis : Alors, pour celui-ci, on change tout à fait de registre – et j’ai d’ailleurs eu l’impression de complètement sortir de la saga, et j’avoue que ça m’a plutôt déstabilisé. Du coup, j’ai eu un moment de battement avant d’accrocher vraiment à l’histoire.

On fait ici plus ample connaissance avec Tanner, le frère de Rylee, qui est correspondant de guerre à l’étranger. On est donc plongé dans un tout autre contexte, une tout autre ambiance mais qui parvient, au fil des pages, à nous accrocher à l’histoire. En plus, dans ce tome, nous n’avons que le point de vue masculin, ce qui est assez différent par rapport au reste de la saga. La passion naissante entre Tanner et Beau va être perturbée par de nombreux rebondissements très inattendus. Jusqu’à la dernière page, l’auteure parvient à nous retourner et à jouer avec nos émotions. C’était très fort et j’ai beaucoup aimé !

Derrière son volant, le champion automobile Zander Donavan est au sommet de son art. Mais trop d’excès dans sa vie personnelle, le force à faire une pause. Il a besoin de sortir de l’ombre de son célèbre père. Getty Caster fuit les abus dont elle a été victime dans son passé, s’isole dans un cottage de bord de mer. Seule. Jusqu’au jour où elle y découvre un étranger sexy.. Leur attirance mutuelle, prend vite le pas sur leurs querelles. Mais s’abandonner à leur désir déclenche une réaction en chaîne, leurs passés se télescopant. Alors que cet amour inattendu est en jeu, parviendront-ils à en vaincre les répercussions pour construire leur futur ?

Mon avis : Et je termine par le tome 8 avec l’histoire de Zander, le fils adoptif de Rylee et Colton, qui a donc bien grandi. J’étais plutôt sceptique au départ car je n’arrivais pas à l’imaginer jeune homme vu que la dernière fois que nous l’avions croisé, il avait à peine 12 ans…

Et puis en fait, ce roman est sans doute celui qui a le plus touché à ma corde sensible. J’ai tout aimé dans cette histoire. La rencontre de Zander et Getty est à la fois inattendue et comme une évidence. Ces deux-là vont prendre conscience d’une myriade de choses au contact l’un de l’autre et ça m’a beaucoup émue. J’ai aimé en apprendre également davantage sur la relation qui lie Zander à Colton. Toutes les scènes les confrontant sont très fortes et poignantes.

Vraiment, ce tome est juste un concentré d’émotions pures. Un vrai régal.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | Laisser un commentaire

Le roi lion, réalisé par Jon Favreau

Au fond de la savane africaine, tous les animaux célèbrent la naissance de Simba, leur futur roi. Les mois passent. Simba idolâtre son père, le roi Mufasa, qui prend à cœur de lui faire comprendre les enjeux de sa royale destinée. Mais tout le monde ne semble pas de cet avis. Scar, le frère de Mufasa, l’ancien héritier du trône, a ses propres plans. La bataille pour la prise de contrôle de la Terre des Lions est ravagée par la trahison, la tragédie et le drame, ce qui finit par entraîner l’exil de Simba. Avec l’aide de deux nouveaux amis, Timon et Pumbaa, le jeune lion va devoir trouver comment grandir et reprendre ce qui lui revient de droit…

Mon avis : Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, je vous parle de LA sortie du moment que j’attendais impatiemment et qui est enfin sortie au cinéma. Il faut dire qu’on l’attendait au tournant cette version Live Action du roi lion (et encore plus pour ma part vu ma légère déception pour Aladdin). Et franchement, j’en ressors plutôt conquise. J’ai passé un très bon moment au cinéma où je me suis laissée prendre au jeu et où je me suis permise de littéralement retombée en enfance, pour mon plus grand plaisir.

Pour ma part, je l’ai vu en VF, et bien que j’avais un peu peur, j’ai accroché à tout le casting francophone (bon, Anne Sila, je la préfère au chant qu’en voix parlée mais c’est un détail). Côté chansons, j’ai tout aimé (excepté peut-être Je voudrais déjà être roi qui est un peu en dessous des autres) et j’ai apprécié chantonné dans mon siège de cinéma pendant toute la séance. Visuellement, c’est un chef-d’oeuvre de réalisme. C’est magnifique, j’ai vraiment été subjuguée.

Côté scénario, rien de nouveau sous le soleil me direz-vous, vu qu’on est dans un presque copier/coller du dessin-animé d’origine. J’avoue que personnellement, j’aime quand le réalisateur ajoute sa patte personnelle au film, mais pour le coup, ce n’est pas le cas ici mais dans un sens, on ressent un vrai plaisir à retrouver des moments clés du dessin-animé quand on tant aimé lorsqu’on était enfant. Je ne sais pas si c’est du au réalisme des scènes, mais j’ai été moins émue (je n’ai pas pleuré, et pour moi, c’est un exploit) que pour le dessin-animé mais il y avait beaucoup de monde dans la salle, et c’est moins propice pour me laisser complètement aller (lol).

Je ne peux pas faire une critique de ce long-métrage sans parler de mes personnages préférés que sont Timon et Pumba. Le doublage est juste parfait et ils apportent la légèreté dont le film a besoin, et je me suis surprise à me marrer à plein de moments.

Bref, pour moi, c’est vraiment un excellent film que je vous recommande chaudement, que vous soyez fan ou non du dessin-animé. J’espère d’ailleurs aller le revoir avec mon chéri prochainement.

Le truc en + : James Earl Jones, Hans Zimmer, Elton John et Tim Rice sont les seuls personnes à revenir sur cette adaptation live du Roi Lion, 25 ans après le film d’animation original. Ils sont respectivement la voix de Mufasa, le compositeur de la musique, le chanteur et le parolier. En VF, Jean Reno est aussi de retour dans le rôle de Mufasa.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Pause Cinéma ! | 16 commentaires

La librairie des rêves suspendus d’Emily Blaine

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier… Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir : celui de vivre leurs rêves.

Mon avis : Hello les loulous ! Aujourd’hui, on parle littérature sur le blog avec mon avis sur le dernier bouquin d’Emily Blaine, auteure française que j’adore ! D’ailleurs, pour la petite histoire, j’avais pré-commandé son roman et il a malheureusement un petit peu patienté sur mes étagères mais je suis contente de l’avoir enfin sorti de ma PAL, car vraiment, c’est le genre de bouquin que j’aime plus que tout… 🙂

Pour moi, Emily Blaine est une valeur sûre. Elle m’emporte très facilement dans ses histoires et La librairie des rêves suspendus a totalement correspondu à mes attentes. C’est frais, léger, plein d’émotions et puis surtout, ça parle de livres….et même d’amour pour les livres. Ce roman est parsemé de belles citations touchant aux livres, et j’ai tout simplement adoré. Je me suis beaucoup attachée au personnage de Sarah, à qui on s’identifie vraiment très facilement. Je me suis reconnue en elle, dans sa timidité et dans sa sensibilité. Elle a le cœur sur la main et c’est vraiment le genre de personnage que j’adore. Quant à Maxime, je l’ai beaucoup aimé également, mais c’est surtout son évolution qui est touchante et émouvante. Au contact de Sarah, il va se métamorphoser, apprendre les valeurs de la vraie vie et j’ai été littéralement happée par cette histoire.

Le roman est assez court, alors que je vous avoue qu’une fois commencé, je n’ai pas su m’arrêter et je l’ai lu d’une traite. La librairie des rêves suspendus peut se placer dans la catégorie des romans doudou, que l’on relit par temps maussade. Et puis, je tiens à faire une petite mention spéciale pour l’objet livre. Le travail d’édition est superbe et c’est vraiment le genre de bouquin qu’on prend plaisir à voir trôner fièrement dans sa bibliothèque. 🙂

Bref, foncez!!!! 🙂

« Ce que je ressentais avec Frédéric n’avait rien à voir avec ce que je ressentais en présence de Maxime. C’était comme comparer un livre neuf avec un livre d’occasion. Le premier était beau, lisse, parfait, au parfum d’encre fraîche. Alors que le second, corné et abîmé, révélait une odeur plus marquée et des pages jaunies. Ils pouvaient raconter la même histoire, mais le livre d’occasion racontait des histoires cachées, celles qui me fascinaient et qui me faisaient rêver. C’était exactement ce qu’était Maxime. Un beau livre d’occasion, écorché, aux histoires secrètes, marquées sur son corps. »

D’autres livres d’Emily Blaine :

Toi. Moi. Maintenant ou jamais
Ensemble maintenant pour toujours

Tout en haut de ma liste
Si tu me le demandais
Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons
All I want for christmas

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | 14 commentaires

Playlist du mois #22 – Ce que j’écoute en boucle en ce moment

Hello tout le monde ! On se retrouve aujourd’hui pour une playlist ! J’ai donc sélectionné quelques coups de cœur que j’écoute en boucle en ce moment !

Taylor Swift You need to calm down

Shawn Mendes feat Camila CabelloSeñorita

Dean LewisHalf a man

Katy PerryNever Really Over

Billie EilishWhen the party’s over

David Guetta feat Ava MaxLet it be me

Duncan LaurenceArcade

Lewis CapaldiSomeone You Loved

Joyce Jonathan feat Lola DubiniMon héroïne

Dean LewisFor the last time

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Musique | 2 commentaires