Shazam!, réalisé par David F. Sandberg

On a tous un super-héros qui sommeille au fond de soi… il faut juste un peu de magie pour le réveiller. Pour Billy Batson, gamin débrouillard de 14 ans placé dans une famille d’accueil, il suffit de crier « Shazam ! » pour se transformer en super-héros. Ado dans un corps d’adulte sculpté à la perfection, Shazam s’éclate avec ses tout nouveaux superpouvoirs. Est-il capable de voler ? De voir à travers n’importe quel type de matière ? De faire jaillir la foudre de ses mains ? Et de sauter son examen de sciences sociales ? Shazam repousse les limites de ses facultés avec l’insouciance d’un enfant. Mais il lui faudra maîtriser rapidement ses pouvoirs pour combattre les forces des ténèbres du Dr Thaddeus Sivana…

Mon avis : Coucou tout le monde ! Je commence la semaine avec mon avis à propos de Shazam!, nouveau bébé du DC extented Universe. J’avoue qu’il me tentait énormément pour une raison plutôt superficielle – j’adore Zachary Levi, et j’avais trop envie de le retrouver dans un rôle principal. En plus, la bande-annonce était plutôt imaginative et tentante, donc il n’en a pas fallu davantage pour me faire déplacer au cinéma. Et je ne regrette pas, j’ai passé un très bon moment !

Shazam! est un film entraînant, divertissant et qui m’a fait beaucoup rire. Par bien des égards, il est original et je me suis beaucoup attachée aux personnages, et spécialement à la famille d’accueil de Billy. Le casting est très bien choisi, que ce soit pour les acteurs plus connus comme pour les autres. Je n’ai pas trouvé une seule fausse note de ce côté. J’ai beaucoup apprécié les thèmes abordés tels que la famille, l’amitié et le courage ! Des thèmes récurrents dans les films de ce genre en fait.

Par ailleurs, le film n’échappe pas à quelques défauts. Le tout premier qui me vient, c’est l’écart de maturité entre Billy (quand il est réellement lui) et puis quand il devient Shazam (donc interprété par Zachary Levi). On croit beaucoup moins à son personnage quand il devient le super-héros. Il est tellement plus extraverti, et à certains moments, je n’a pas trouvé ça très crédible, et c’est dommage. En ensuite, je mentionnerai également des petites doses d’humour parfois inappropriés dans des moments qui se voulaient plus sérieux !

Mais en tout cas, même si le film n’est pas parfait, il aura au moins eu le mérite de me faire passer un chouette moment ! En plus, la fin est plutôt surprenante et j’espère le revoir très vite ! J’espère qu’il y aura une suite car Shazam! mériterait de connaître d’autres aventures, et d’être lié à l’ensemble de l’univers DC.

Le truc en + : Shazam est un acronyme regroupant les noms des Dieux qui ont donné ses pouvoirs au héros. 
– La sagesse de Salomon : Le super-héros possède une intelligence hors-norme et des connaissances scientifiques infinies.
– La force d’Hercule : Sa force surhumaine est comparable à celle de Superman.
– L’endurance d’Atlas : À l’instar de l’Homme d’acier, Shazam est presque invulnérable, n’a pas besoin de se nourrir, boire ou dormir. Il peut donc voyager de longues heures sous l’eau ou dans l’espace.
– La foudre de Zeus : Il peut invoquer la foudre.
– Le courage d’Achille : Le super-héros ne connaît pas la peur.
– La vitesse de Mercure : Sa rapidité est surhumaine et il peut voler.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Pause Cinéma ! | 12 commentaires

M, le bord de l’abîme de Bernard Minier

Pourquoi Moïra, une jeune Française, se retrouve-t-elle à Hong Kong chez Ming, le géant chinois du numérique ? Pourquoi, dès le premier soir, est-elle abordée par la police ? Pourquoi le Centre, siège ultramoderne de Ming , cache-t-il tant de secrets ? Pourquoi Moïra se sent-elle en permanence suivie et espionnée ? Pourquoi les morts violentes se multiplient parmi les employés du Centre – assassinats, accidents, suicides ? Alors qu’elle démarre à peine sa mission, Moïra acquiert la conviction que la vérité qui l’attend au bout de la nuit sera plus effroyable que le plus terrifiant des cauchemars.

Mon avis : Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, on se retrouve pour une chronique littéraire à propos du thriller de Bernard Minier sorti récemment et qui s’intitule M, au bord de l’abîme. Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas lu ce genre mais j’ai beaucoup aimé m’y replonger en découvrant la plume de Bernard Minier avec ce thriller glaçant qui nous parle des technologies actuelles et futures d’une façon plutôt alarmante pour notre avenir.

En plus d’être une histoire qui monte en tension au fil des pages, Bernard Minier pose également une réflexion intelligente sur la place de la technologie numérique dans notre société et même plus précisément sur nos habitudes quotidiennes. On pourrait croire à un roman d’anticipation et pourtant, nous n’avons jamais été aussi proches de ce qui se passe dans le roman. Et ça en devient effrayant. Les entretiens de Moïra, le personnage principal, avec DeUs, cet espèce d’assistant personnel destiné à accompagner le monde entier, sont glaçants et très bien écrits. L’écriture de l’auteur est addictive, et si au départ j’avais peur de la grosseur du roman, il faut dire que c’est passé crème et que j’ai pris plaisir à lire ce livre, sincèrement.

Si le résumé vous tente, je pense vraiment que vous pouvez foncer ! M, au bord de l’abîme est un très bon roman plein de suspens et très bien écrit ! Je vous le conseille. 🙂

« Dans la culture occidentale, vous parlez tout le temps de liberté. Seulement, pour beaucoup d’entre vous, cette liberté n’est pas la liberté de choisir parmi les multiples possibilités qu’offre l’existence, mais la simple soumission à des passions et des pulsions. »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | Laisser un commentaire

November 9 de Colleen Hoover

Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer.
La jeune femme est sur le point d’aller s’installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d’actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain. Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l’intensité de ce qu’ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre. Fallon devient alors la source d’inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d’informations pour lui et, pour tous les deux, c’est le moyen de faire le point sur leur vie. Jusqu’au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ?

Mon avis : Hello, hello ! On se retrouve aujourd’hui pour parler lecture avec mon avis sur November 9 de Collen Hoover. Je ne sais pas pourquoi j’ai attendu autant de temps pour me replonger dans un livre de cette auteure car j’ai passé un merveilleux moment avec cette lecture. Cette auteure est dotée d’un talent fou, elle a une écriture tellement belle ou chaque mot semble être à sa place. C’est doux, déchirant, addictif et on y retrouve même une certaine poésie. J’ai adoré !

Dans cette histoire, on fait connaissance avec Fallon et Ben, deux personnages se rencontrant de façon assez étonnante (et ça ne m’a pas semblé très réaliste d’ailleurs, mais tout prend son sens plus tard!) et où l’alchimie va être presque immédiate. Pourtant, ces deux-là ne vont pas vraiment être destinés à vivre une relation traditionnelle, mais vont vite compliquer les choses en se donnant rendez-vous une fois par an, le 9 novembre, pour se retrouver…encore et encore… Et bon sang, cette histoire est un concentré d’émotions à l’état brut. Les personnages sont complexes, et leur réalité nous touche et nous percute de plein fouet. C’est le genre de romance qu’il faut pouvoir digérer je trouve, tant elle remue des choses en nous. La construction du roman est très intéressante et addictive vu que nous avons droit à énormément de bonds dans le temps pour switcher d’une année à l’autre. Certains événements survenus au fil du temps m’ont d’ailleurs bouleversés à plusieurs reprises.

Malgré l’excellente lecture et mon très bon ressenti, November 9 ne détrônera pas Ugly Love dans mon cœur mais évidemment, je vous conseille ce roman et de lire cette auteure car c’est une valeur sûre. Il est clair que je n’attendrai plus autant de temps avec de lire un autre roman de Colleen Hoover. 🙂


« Je ne veux pas être ton premier, Fallon, je veux être le dernier. »

J’adore cette édition ! 🙂

Mon avis sur d’autres livres de Colleen Hoover :

Maybe Someday
Hopeless
Ugly Love
Indécent

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | 8 commentaires

Mon inconnue, réalisé par Hugo Gélin

Du jour au lendemain, Raphaël se retrouve plongé dans un monde où il n’a jamais rencontré Olivia, la femme de sa vie. Comment va-t-il s’y prendre pour reconquérir sa femme, devenue une parfaite inconnue ?

Mon avis : Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, je vous parle cinéma avec un de mes derniers coups de cœur en date ! Réalisé par le brillant Hugo Gélin, à qui on doit déjà Comme des frères et Demain tout commence, j’étais persuadée de passer un bon moment. (Bon, c’est vrai que voir François Civil dans le rôle principal a également largement influencé mon choix d’aller le voir au cinéma ahaha). Et vraiment, j’ai adoré ce film. Il me tarde d’ailleurs déjà de le revoir !

Mon inconnue est une « rom-com » mêlant habilement humour et émotions. François Civil et Joséphine Japy ont une merveilleuse alchimie entre eux, ce qui fait qu’on croit vraiment très fort en leur histoire. J’ai eu des papillons dans le ventre pendant tout le film. Tous les personnages sont touchants et attachants. Joséphine Japy est juste magnifique et adorable dans son rôle. Et puis, au delà de l’histoire principale, j’ai adoré le personnage joué par Benjamin Laverhne. Cet acteur est un concentré d’humour à lui tout seul (je l’avais déjà adoré dans Le goût de merveilles et Le sens de la fête) et vraiment, on explose de rire à plusieurs reprises rien que par ses répliques.

Mon inconnue ne tombe pas dans certains clichés et j’ai beaucoup apprécié la fin, que j’imaginais très différente. Un joli concentré d’émotions ! Je vous invite sincèrement à le découvrir sur grand écran, surtout pour les fans de romance ! On a rarement de si beaux films à déguster au cinéma, je peux vous le certifier!!! 🙂

Le truc en + : François Civil a obtenu le Prix d’interprétation masculine au Festival de l’Alpe d’Huez 2019 pour Mon inconnue.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Pause Cinéma ! | 9 commentaires

Surtout pas toi ! – Le nouveau recueil de nouvelles d’Harlequin 🌺

Certaines règles méritent qu’on les enfreigne… surtout quand il s’agit d’amour ! Elle ne doit pas craquer ; il ne peut pas l’aimer. Leur amour est impossible. Et pourtant…
Elle est du côté de la justice ; il est derrière les barreaux. Elle est son grain de folie ; il est son retour à la raison. Elle ne croit en rien ; il ne croit qu’en Dieu. Elle est la promesse d’un avenir heureux ; il est otage d’un passé désastreux. Ils ne devraient pas s’aimer… mais ils vont tout faire pour que triomphent les sentiments.

Mon avis : Hello, Hello! Bon, c’est bien la première fois de ma vie que j’ai un coup de cœur pour un recueil de nouvelles. Je crie toujours haut et fort que ce n’est pas mon genre et que je suis toujours frustrée mais voilà, j’ai totalement craqué pour celui-ci. Bien sûr, je ne vais pas dire que je n’ai ressenti aucune frustration mais j’ai adoré chacune des nouvelles de ce bouquin et ça m’a donné envie de découvrir les quelques auteures que je ne connaissais pas.

Si je devais faire un top 3 de mes nouvelles préférées, ce serait en tout premier Toi que j’ose aimer de Nathalie Charlier (dont je n’ai encore rien lu) et qui m’a étonnée par le pitch de sa nouvelle et qui m’a procurée énormément d’émotions. Ensuite, je placerais Je serai celui qu’il te faut de Louisa Méonis car ça m’a rappelé d’autres lectures, et ça m’a également beaucoup trop émue! Et enfin, en troisième position, je choisirais Fall for me de Juliette Bonte car j’ai adoré retrouver sa plume. Son histoire aurait très bien pu en faire un roman complet, j’étais vraiment bien dedans!

Vraiment, si je n’avais qu’un recueuil de nouvelles à conseiller, ce serait celui-ci sans hésiter ! Un joli moment en perspective, je peux vous l’assurer!!! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | Laisser un commentaire

Dumbo, réalisé par Tim Burton

Les enfants de Holt Farrier, ex-artiste de cirque chargé de s’occuper d’un éléphanteau dont les oreilles démesurées sont la risée du public, découvrent que ce dernier sait voler…

Mon avis : Coucou tout le monde ! On se retrouve aujourd’hui pour parler cinéma avec ma chronique de Dumbo, réalisé par Tim Burton. Film dont les attentes étaient très élevées pour bon nombre d’entre nous c’est certain. Et franchement, c’était superbe, pas loin du coup de cœur. 🙂

Le premier gros point positif du film est le choix de Tim Burton d’avoir choisi de faire un remake. Dumbo est loin d’être mon Disney préféré et j’ai trouvé très intelligent d’ajouter des personnages humains qui apportent une toute autre dimension au long-métrage. Car évidemment, on développe davantage d’empathie et d’émotions à l’égard des personnages. Bien sûr, on retrouve également l’univers onirique typique au réalisateur et qui va si bien à l’univers du cirque. Du coup, visuellement, c’est très joli! Et on a droit à des scènes brillantes de poésie (aka la scène des bulles de savon).

Côté casting, c’est pas mal du tout même si je ne suis pas fan d’Eva Green. J’ai trouvé les enfants particulièrement bons et j’ai beaucoup apprécié Colin Farrell (mon 57eme mari #sorrynotsorry), Danny de Vito et même Michael Keaton. Ce qui m’empêche de placer le film en coup de cœur, c’est le fait que j’ai trouvé la première partie plus longuette…mais bon rien de grave non plus…Car vraiment, dans l’ensemble, je ne peux que vous conseiller d’aller voir Dumbo sur grand écran. 🙂

Le truc en + : Dumbo est entièrement créé par ordinateur, tout comme sa mère, Mme Jumbo. Tim Burton a fait appel au créateur de personnages Michael Kutsche pour concevoir l’apparence de l’éléphanteau. Le défi était assez clair : comment reprendre ce personnage animé connu de tous et lui donner vie dans un film tourné en prises de vues réelles ? Au final, Dumbo a été conçu comme une sorte d’hybride combinant le charme du personnage original et la dimension nécessaire à lui faire prendre pour les besoins d’un film en prises de vues réelles.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Pause Cinéma ! | 21 commentaires

Bilan du mois – Mars 2019

Coucou à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article. Petit récap de ce que j’ai vu et lu pendant le mois de Mars. C’est parti !  (Certaines miniatures vous donnent accès aux différentes chroniques éditées sur le blog).

Les livres

Ma meilleure lecture du mois :

Et les autres :

Les films

Le meilleur film du mois :

Et les autres :

Les séries

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Rendez-vous | 8 commentaires

Will you play? d’Alicia Garnier

Alors que sa carrière de galeriste démarre à peine, Dawn rencontre l’homme idéal. Celui qui va l’aimer, la faire se sentir unique et combler toutes ses attentes. Sauf qu’en trouvant l’amour, elle a l’impression d’avoir perdu Garrett, son meilleur ami. Celui qui a grandi à ses côtés, qui partageait avec elle le goût du danger, des paris insensés, et qui apportait le brin de folie qui donnait du sens à sa vie… Garrett n’en revient pas. Dawn en couple ? Avec ce type ? Monsieur Parfait a beau cocher toutes les cases, il n’a pas la moindre idée du diamant brut qu’est sa meilleure amie… Mais si Dawn ne voit pas que ce type est fade et banal, que peut-il y faire ? Rien. À part trouver, lui aussi, une copine. De préférence une qui causera à Dawn la même peine que celle qu’il ressent… Car tout ça n’est qu’un jeu, non ?

Mon avis : Hello, hello! On se retrouve aujourd’hui pour parler lecture avec mon avis sur Will you play ? d’Alicia Garnier. Le nom de cette auteure ne vous est peut-être pas inconnu car c’est en fait la youtubeuse Moody take a Book que je suis depuis déjà plusieurs années. J’étais donc curieuse de savoir ce qu’allait donner son tout premier roman, publié dans la collection &h, qui est souvent une valeur sûre pour moi. Et je peux déjà vous dire que j’ai beaucoup aimé. Will you play? est une romance qui regroupe tous les ingrédients que j’adore. De l’amitié, de l’amour, des sentiments qui…dérapent, où il faudra se remettre en question pour que le bonheur éclate enfin. 🙂

J’ai beaucoup aimé la plume d’Alicia que j’ai trouvé fluide et agréable à lire. L’histoire avance bien, il y a peu de temps mort et on prend plaisir à voir les personnages jouer au jeu du chat et de la souris. Les personnages sont drôles, attachants et on développe rapidement de l’empathie pour eux. L’histoire n’est pas trop simple et c’est tant mieux et j’ai eu mon petit cœur serré à de nombreuses reprises.

J’ose avouer que je ne m’attendais pas au dernier tiers. L’histoire prend un chemin plutôt surprenant et ça fait plaisir. J’aurais apprécier que l’histoire continue encore un peu. Preuve que je me suis attachée aux personnages… 🙂

Bref, Will you play? m’a fait passer un très bon moment et je ne peux que vous le recommander.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | 2 commentaires

Siren, saison 1

L’arrivée de Ryn, une mystérieuse jeune femme, fait renaître la légende de l’existence des sirènes dans la petite ville portuaire de Bristol Cove. Deux océanologues, intrigués par son comportement, vont tenter de comprendre ce qui l’a poussée à quitter l’océan et ce qu’elle cherche..

Mon avis : Hello, hello! Aujourd’hui, je vous retrouve pour parler série avec la première saison de Siren, diffusée sur Freeform depuis le 29 mars 2018, et dont la saison 2 est déjà en cours. Je ne sais pas si comme moi, parfois, vous commencez des séries pour des raisons totalement superficielles mais voilà, j’avoue, ça m’arrive de temps en temps. Et là, quand j’ai vu que ça parlait de sirènes et qu’il y avait Alex Roe au casting, et baaah, je n’ai pas hésité une seule seconde. Voilà, c’est dit. Et le verdict, c’est que cette première saison était sympa mais ça ne m’a pas spécialement transcendée non plus. Disons qu’au fil de la saison, les épisodes n’ont pas pris le chemin que j’aurais souhaité. En soi, c’est pas très grave mais voilà, j’ai eu du mal à me laisser porter.

Au delà de ça, Siren a un côté visuel vraiment très intéressant. Que ce soit au niveau du graphisme donné aux sirènes ou à la photographie de la série, qui est travaillée et donne un très joli rendu. Côté personnages, j’ai pas été spécialement convaincue par les acteurs, hormis Eline Powell (Ryn) qui à elle seule, porte la série (en tout cas, dans ces 10 premiers épisodes).

Siren est une série au très bon potentiel et j’attends d’en savoir plus en regardant la saison suivante. J’attends beaucoup des prochains épisodes et j’espère que mon intérêt n’est sera que relevé. Si vous avez regardé cette première saison, n’hésitez pas à me donner votre avis. 🙂

Le truc en + : Les otaries que l’on voit dans la série sont de véritables animaux de recherche utilisés par des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique et soignés par l’aquarium de Vancouver.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Séries TV | 2 commentaires

Black Riders de C.J. Ronnie – Mon avis sur les deux premiers tomes

ll a l’habitude d’aller vite, avec elle il va devoir prendre son temps ! Lorsqu’Hayley décide de quitter New-York pour la Californie, Brandon son meilleur ami, choisit de la suivre. Liés par un lourd secret, ils essayent de faire table rase du passé grâce à ce nouveau départ, mais changer d’État suffira-t-il à assurer leur sécurité ? Alors qu’Hayley tente de se concentrer sur ses études d’assistante sociale pour pouvoir venir en aide aux enfants dans le besoin, tout en découvrant les joies d’être étudiante, le destin va décider de la mettre à l’épreuve. Le mystérieux Jace fait son apparition dans sa vie et elle a bien du mal à résister à l’attraction de ce motard ténébreux. Côtoyer le monde des bikers est-il vraiment le bon choix quand on cherche à fuir les ennuis ? Et si le passé d’Hayley la rattrapait ?

Mon avis : Dans cette romance, bienvenue dans l’univers des bikers! C’est un milieu particulier mais que j’ai trouvé très bien développé par l’auteure. Pour ma part, je n’ai lu que très peu de livres sur le thème, donc à aucun moment, je n’ai eu d’impression de déjà-vu. La romance s’installe doucement et les sentiments amoureux se dévoilent pour notre plus grand plaisir. J’ai vraiment beaucoup aimé suivre Jace et Hayley, qui sont deux personnages pour lesquels on développe facilement de l’empathie, surtout qu’on a une alternance de points de vue. Cette histoire nous propose la vision de deux personnages qui sont à l’opposé l’un de l’autre, et ça rend l’ensemble vraiment intéressant et passionnant à suivre.

De plus, ce roman est plein d’action, on ne s’ennuie jamais et C.J. Ronnie prend le temps de distiller les informations et révélations au fur et à mesure de l’histoire. J’ai été assez surprise des us et coutumes des bikers et il a été très intéressant d’en discuter avec l’auteure lors de Livre Paris car oui, tout est véridique. Elle a pu rencontré un biker afin de construire son histoire au plus proche de la réalité, et j’ai trouvé ça d’autant plus crédible et fort !

Bref, si vous avez envie de découvrir cet univers sombre et plutôt envoûtant, c’est sans aucun doute que je vous conseille ce premier tome !

« On ne peut rien enseigner à autrui, on ne peut que l’aider à le découvrir lui-même. »

La menace plane sur les Black Riders. Et si le danger venait de l’intérieur ?À la suite de leur mission sauvetage pour récupérer Hayley et Brandon des griffes des Hell’s Eagles, les Black Riders se doutent que le club adverse n’a pas dit son dernier mot et qu’il pourrait préparer une attaque d’envergure à leur rencontre. Pops, qui redécouvre son rôle de père, a juré à Logan qu’il le protégerait envers et contre tout mais Keira, l’assistante sociale qui suit le dossier du garçon, voit d’un mauvais oeil qu’il puisse être élevé au sein d’un groupe de bikers. Le président du club pourra-t-il tenir sa promesse ? Parviendra-t-il à convaincre Keira qu’elle a tort, alors que le club s’apprête à entrer en guerre contre les Hell’s Eagles ? De son côté, Brandon est de retour en Californie après avoir passé l’été à New York pour tenter de soigner ses blessures. Mais il n’est plus le même au grand dam de Beverly qui attendait son retour avec impatience. Réussira-t-elle à lui redonner goût à la vie ? Les Black Riders resteront-ils soudés dans la tourmente?

Mon avis : J’étais tellement plongée dans l’univers que j’ai directement enchaîné avec ce second tome. Pour tout vous dire, j’ai trouvé ce deuxième opus encore meilleur que le premier. Et la première raison, c’est pour son originalité. Dans Girl crush, on suit deux personnages masculins et on va donc suivre deux romances en parallèle. On alterne les points de vue de Pops et de Brandon, et leurs péripéties s’entremêlent pour notre plus grand plaisir. On s’attache encore plus aux personnages et j’avoue que j’ai particulièrement adoré suivre Pops ! Ça change de suivre un homme « plus âgé » et j’ai adoré l’intrigue tournant autour de lui. Sa rencontre avec Keira et son investissement dans la vie de Logan m’ont beaucoup touché.

Dans ce bouquin, il y a énormément d’action, impliquant directement le club de bikers, qui y laissera des plumes et qui m’aura fait verser quelques larmes. C’est dire l’implication que l’on ressent à la lecture de cette saga. La force de C.J Ronnie est dans la création de ses personnages, toujours complexes et bien écrits! Et j’ai hâte de la retrouver dans une autre histoire…

Je n’ai pas envie de vous en dire trop, je vous conseille simplement de vous laisser tenter par ces deux tomes. J’espère sincèrement que C.J. Ronnie nous écrira un troisième tome (mais elle avait l’air plutôt pour!), et j’ai déjà hâte de lire un de ses futurs romans… 🙂

« Depuis ce qui m’est arrivé, tu es la seule personne qui me fait du bien. Même Hayley n’a pas ce pouvoir. J’ai besoin de toi, Beverly, pour ne pas devenir fou. Si on pousse plus loin notre relation, j’ai peur de te perdre. Et si je te perds, je me perds. Tu es mon ancre. Ton sourire, ton sale caractère et ta douceur me font me sentir vivant. J’ai besoin de toi pour respirer. Alors même si ça me déchire et que je crève d’envie de t’embrasser, de me réveiller à tes côtés chaque matin, je ne peux pas. »

Ma jolie rencontre avec C.J. Ronnie à Livre Paris. 🙂
Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Coin Littéraire... | 2 commentaires